Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Fukushima (Japon) à Lyon en juillet 2014

le 8 juillet 2014

drapeau du Japon

Accueil confirmé.

Lieu de l'accueil :

Lyon (France)

Thématiques de la rencontre :
  • Cleantech,
  • Développement durable,
  • Smart city.

Une délégation nipponne de Fukushima conduite par Noriyasu Sato, ancien président de la province, a été accueillie à Lyon le 8 juillet 2014, afin de s'inspirer de l'action du Grand Lyon en matière de transition énergétique.

Description

Le mardi 8 juillet 2014, plus de 3 ans après le tremblement de terre qui causa l'accident nucléaire de Fukushima en 2011, une délégation conduite par l'ancien président de la province a été reçue par le vice-président du Grand Lyon en charge du développement durable, du plan climat et de la biodiversité.

Transition énergétique, Fukushima s'inspire des politiques du Grand Lyon

Avec près de deux millions d'habitants, la préfecture de Fukushima est en quête de solutions pour réussir la reconstruction et la transition énergétique de son territoire. Son objectif : l'abandon total de l'énergie nucléaire et un recours de 100 % à l'énergie renouvelable. Dans ce domaine, deux agglomérations européennes ont suscité l'intérêt de la délégation japonaise : Amsterdam (Pays-Bas) et Lyon (France).

Au menu des discussions : le plan climat du Grand Lyon, sa politique énergétique innovante et sa stratégie smart city. Lors des échanges, les membres de la délégation de Fukushima se sont montrés particulièrement intéressés par la démarche partenariale du plan climat, gage de résultats tangibles, comme par la reconversion industrielle de la vallée de la chimie.

Des échanges intensifiés entre le Grand Lyon et le Japon

Ces dernières années, les échanges entre l'agglomération lyonnaise et le Japon ont connu un fort développement. Depuis 2006, Lyon a conduit de nombreuses délégations au Japon, constituées d'élus, de dirigeants d'entreprises et des principales institutions économiques, culturelles et universitaires de la région lyonnaise.

Ces déplacements ont permis à l'agglomération lyonnaise de confirmer sa volonté d'accueillir les investissements japonais sur la métropole, en valorisant notamment ses atouts et pôles d'excellence économiques mais aussi culturels et universitaires. Par exemple, jusqu'en juillet 2014 :

  • une soixantaine d'entreprises japonaises sont implantées à Lyon,
  • un partenariat stratégique s'est noué entre le NEDO et le Grand Lyon autour de la gestion énergétique d'un îlot du quartier Lyon Confluence : Lyon Smart Community,
  • un partenariat entre Lyon et Yokohama s'est développé sur les stratégies smart cities et les industries créatives,
  • un partenariat des établissements d'enseignement supérieur au Japon, en particulier avec l'Université de Tokyo et l'Uni Tohoku de Sendaï,
  • des relations privilégiées avec Osaka, membre des réseaux de villes internationales à l'initiative de Lyon : LUCI et Délice.