Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Vivalis : résultats annuels 2010 et perspectives pour l'année 2011

le 19 avril 2011

  • English version

Renforcement des actifs et franchissement d'étapes significatives en 2010

Durant l'exercice 2010, Vivalis a renforcé de façon importante ses actifs avec l'acquisition de la technologie Humalex® de découverte d'anticorps monoclonaux entièrement humains. Vivalis dispose désormais d'une offre intégrée de la découverte d'anticorps, à la production de lots précliniques et cliniques sur lignée propriétaire EB66® ou CHO.

Nouveaux succès commerciaux de la technologie EB66® et franchissement d'une étape réglementaire majeure

Sur l'année 2010, Vivalis a signé 7 nouvelles licences dont 3 commerciales. Ces nouveaux accords, aussi bien dans les vaccins que dans les protéines thérapeutiques, démontrent une nouvelle fois l'intérêt de l'ensemble des acteurs de la pharmacie humaine et vétérinaire pour la technologie EB66®.

La lignée cellulaire EB66® a également franchi une étape majeure fin 2010 avec le feu vert reçu, par son partenaire GSK, d'initier des essais cliniques aux Etats-Unis pour un vaccin grippe produit sur EB66®. Leur lignée est donc devenue la première lignée d'origine aviaire à recevoir l'approbation de la FDA (autorité de santé américaine), et l'une des 5 lignées cellulaires à avoir été approuvée au niveau mondial, toute espèce confondue.

Fort de 17 licences commerciales et de l'approbation de la FDA, Vivalis dispose d'un socle solide et puissant pour poursuivre son développement.

Intégration de la plateforme Humalex® et premier succès commercial

Début 2010, Vivalis a acquis la société lyonnaise Humalys, spécialisée dans la génération d'anticorps monoclonaux humains à travers la technologie Humalex®. Cette acquisition a été très vite suivie par la signature du premier accord commercial d'envergure avec la conclusion, en juin 2010, d'un contrat de recherche, de développement et de commercialisation avec Sanofi Pasteur pour la découverte d'anticorps monoclonaux contre plusieurs cibles du domaine anti-infectieux. Cet accord est, en ce début 2011, le plus important accord financier signé par Vivalis.

Renforcement des fonds propres

En juillet 2010, Vivalis a réalisé avec succès sa première augmentation de capital depuis son introduction en bourse de juin 2007. Cette augmentation de capital lui a permis de renforcer ses fonds propres de 29 millions d'euros et ainsi de disposer d'un bilan particulièrement solide pour accompagner le développement de la société dans la découverte et le développement de produits biologiques propriétaires.

Renforcement des infrastructures, des équipes et de la propriété intellectuelle

Vivalis a poursuivi ses efforts d'investissements en 2010. Au cours de l'exercice, la société a finalisé la construction de son nouveau laboratoire de Recherche et Développement de 3 300 m2 sur son site de Nantes.

Ses équipes ont été renforcées passant de 80 employés au 31 décembre 2009 à 102 employés au 31 décembre 2010. Les recrutements ont concerné les départements business développement et Recherche et Développement.

Pascale Tavera, Directeur Finance et Achat est entrée au comité exécutif et Philippe Rousseau quitte ses fonctions tout en continuant à conseiller Vivalis pour ses relations avec ses investisseurs.

Vivalis accorde toujours une importance considérable à la protection de sa technologie. Le groupe dispose à fin 2010 d'un portefeuille constitué de 23 familles représentant 250 brevets. Cette politique de protection intellectuelle constitue une barrière à l'entrée élevée, en plus du savoir-faire technologique de l'ensemble des équipes.

Résultats annuels 2010 : des investissements importants et une assise renforcée

Les produits d'exploitation s'élèvent à 8,4 millions d'euros sur l'année 2010, en hausse de 26 % par rapport à 2009. Cette croissance résulte principalement de la forte progression des activités ordinaires (+56 %) sous l'effet conjugué :

  • de la hausse des prestations de services (+128 %) sur les technologies EB66® et Humalex®,
  • de la hausse des revenus de licences (+34 %) liés aux étapes franchies sur ces deux technologies.

Dans le même temps, les revenus issus des financements publics sont en léger recul (-4 %) suite à une baisse des subventions publiques partiellement compensée par une hausse du Crédit d'Impôt Recherche.

Les frais de Recherche et Développement immobilisés augmentent de 125 % entre 2009 et 2010, mais restent à un niveau faible.

Il est toutefois rappelé qu'en IFRS, selon la norme IAS18, les produits au titre des licences et des jalons intégralement enregistrés à la réalisation des étapes contractuelles selon les normes françaises, sont étalés, sur la durée de développement en normes IFRS. L'impact peut donc se résumer à un "lissage" des revenus dans le temps.

Résultats annuels 2010

L'exercice 2010 se caractérise par le développement continu de la société, l'intégration des équipes d'Humalys et la poursuite d'investissements importants.

Le renforcement des équipes et la fin de la construction du nouveau laboratoire de Recherche et Développement expliquent principalement l'augmentation de 30 % des charges opérationnelles courantes.

Charges opérationnelles : une progression affectée à la R&D

La progression de 30 % des charges opérationnelles courantes entre 2009 et 2010 est principalement due à la hausse des dépenses de R&D qui augmentent de +33 % alors que dans le même temps les dépenses commerciales et les frais généraux augmentent de 20 %. Les charges d'exploitation se décomposent de la façon suivante :

  • les achats de matières premières augmentent de 19 % à 2,1 millions d'euros, traduisant le développement des programmes de Vivalis,
  • les autres achats et charges externes sont en hausse de 30 % suite à la fin de la caractérisation de la lignée EB66® et à l'utilisation accrue de services pour d'autres programmes de recherche,
  • les charges de personnel sont en hausse de +24 % à 6,9 millions d'euros, l'effectif moyen ayant à nouveau progressé de 23 collaborateurs, notamment suite au rachat de la société Humalys et au renforcement des équipes atteignant 95 personnes en moyenne sur 2010 (+32 %).
  • les charges de personnel représentent le premier poste de dépenses avec 41 % du total des charges opérationnelles en 2010 ;
  • les amortissements et dépréciations sont en hausse de 54 % principalement suite au déménagement dans le nouveau laboratoire de R&D et à l'acquisition de la technologie Humalex® et au commencement des amortissements correspondants.

La progression des charges opérationnelles traduit ainsi parfaitement l'évolution de Vivalis sur l'exercice avec une focalisation continue sur la Recherche et Développement : les dépenses de R&D progressant de 76 % à 78 % du total des charges opérationnelles courantes.

Ainsi, la perte opérationnelle courante s'établit à 8,4 millions d'euros sur l'exercice 2010, contre 6,3 millions d'euros en 2009.

Résultat net

Le résultat financier enregistre une perte de 0,4 millions d'euros en 2010 contre un gain de 0,2 millions d'euros pour 2009 sous l'effet conjugué de la baisse des taux de placement de la trésorerie, d'une hausse de l'endettement moyen entre ces deux périodes et surtout suite à des charges financières liées au traitement comptable de l'acquisition de la société Humalys (charges de désactualisation).

Par ailleurs, un produit d'impôt de 1,5 millions d'euros est enregistré en 2010 suite à l'acquisition de la société lyonnaise Humalys.

Sur l'exercice 2010, Vivalis enregistre ainsi une perte nette de 7,9 millions d'euros contre une perte de 6,1 millions d'euros pour 2009.

Structure financière saine et solide

Les capitaux propres au 31 décembre 2010 atteignent 44,3 millions d'euros, contre 22,5 millions d'euros un an plus tôt. Cette hausse est imputable au renforcement des capitaux propres de 29 millions d'euros consécutif à l'augmentation de capital réussie par Vivalis en juillet 2010.

Les dettes financières à long terme ressortent à 6,8 millions d'euros, en progression de 6 % sur un an. Vivalis recherche, en effet, en permanence à optimiser la structure de financement de son développement, notamment par recours à l'emprunt bancaire.

A l'actif du bilan, les immobilisations corporelles au 31 décembre 2010 sont en progression de +50 % à 13,1 millions d'euros, en raison notamment de l'aménagement du nouveau laboratoire de R&D, et les immobilisations incorporelles sont en hausse de 200 % à 15,5 millions d'euros reflétant l'acquisition de la société lyonnaise Humalys.

Le total de bilan s'établit à 80,0 millions d'euros au 31 décembre 2010, contre 46,0 millions d'euros au 31 décembre 2009.

La trésorerie et les actifs financiers courants au 31 décembre 2010 ressort à 42,5 millions d'euros, contre 23,6 millions d'euros fin 2009. La consommation de trésorerie pour 2010 ressort à 3,4 millions d'euros pour les opérations, celle liée aux activités d'investissement à 8,6 millions d'euros, alors que les activités de financement ont généré 23,3 millions d'euros.

Perspectives et objectifs

Grâce à des actifs technologiques solides et complémentaires, une position financière saine, Vivalis aborde 2011 avec des objectifs ambitieux :

  • la signature de 6 à 7 nouvelles licences, dont 2 commerciales, sur EB66®,
  • une nouvelle autorisation de lancement d'essais cliniques sur l'homme de vaccins fabriqués sur EB66®,
  • un nouvel accord commercial sur la plateforme Humalex®,
  • une trésorerie d'environ 30 millions d'euros fin 2011, intégrant 8 millions d'euros d'investissements,
  • l'initiation du premier projet de développement d'anticorps monoclonal propriétaire.

La stratégie de Vivalis est de s'imposer comme un acteur mondial intégré de la découverte et du développement de produits biologiques en s'appuyant sur ses technologies propriétaires uniques, Humalex®, EB66®et 3D Screen, ainsi que sur ses installations de bioproduction BPF. Cette stratégie permet de développer un modèle économique équilibré combinant :

  • la génération de revenus à court et moyen termes par la vente de licence sur ces technologies et par des prestations de services à haute valeur ajoutée,
  • une forte création de valeur par la construction à un rythme raisonné d'un portefeuille de produits propriétaires qui seront licenciés en phase I ou II.

Stratégie de développement

Les co-dirigeants de Vivalis, Franck Grimaud, président du Directoire et Majid Mehtali, directeur scientifique, concluent : "2010 a été une année de mutation importante pour Vivalis. Nous avons récolté les succès de nos investissements passés avec l'approbation par la FDA (autorité de santé américaine) de la lignée cellulaire EB66®. Nous avons également commencé à construire notre futur en acquérant la technologie Humalex® nous permettant ainsi de devenir un acteur intégré de la découverte des anticorps jusqu'à la production de lots précliniques et cliniques. Outre l'accord commercial important signé avec Sanofi Pasteur sur cette technologie, nous sommes particulièrement heureux de la parfaite intégration de l'équipe lyonnaise d'Humalys dans notre giron. Tout en continuant à promouvoir agressivement la technologie EB66®, nous allons, en 2011, nous employer à renforcer le leadership technologique d'Humalex® et initier notre premier programme de découverte et développement d'anticorps monoclonal pour compte propre. Forts de nos actifs, de nos équipes et de nos ressources financières, nous sommes particulièrement bien armés pour mettre en application notre stratégie."

En savoir plus

Vivalis est une société pharmaceutique qui fournit à l'industrie pharmaceutique des solutions cellulaires innovantes pour la production de vaccins et de protéines, et qui développe des traitements pour des pathologies sans réponse médicale.

Implanté à Rillieux-la-Pape, Vivalis a établi des partenariats et licences avec les leaders mondiaux du secteur, notamment Sanofi Pasteur et Merial. Vivalis est membre du pôle de compétitivité Lyonbiopôle.