Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

The CoSMo Company : plateforme de modélisation retenue par le consortium BioPreDyn

le 9 février 2012

  • English version

The CoSMo Company, entreprise de logiciels implantée à Lyon a annoncé, le 12 décembre 2011, que sa plateforme de modélisation a été retenue pour le projet européen BioPreDyn.

Huit laboratoires académiques européens et 3 partenaires industriels s'associent dans le "projet BioPreDyn" (New Bioinformatics Methods and Tools for Data-Driven, Predictive Dynamic Modeling in Biotechnological Applications).

L'objectif est de développer des outils et méthodes computationnels basés sur une plate-forme logicielle très innovante permettant d'intégrer, dans des modèles, une quantité massive de données provenant des biotechnologies. L'objectif final de ce projet de trois ans, financé dans le cadre du 7e PCRD de la Commission européenne, est d'améliorer les procédés biotechnologiques menant à des simulations in silico.

La réunion de lancement pour le projet BioPreDyn a eu lieu les 12 et 13 décembre 2011 au CRG (Center for Genomic Regulation) à Barcelone, le site coordinateur du projet.

En savoir plus

The CoSMo Company est une entreprise implantée à Lyon et spécialisée dans le développement de logiciels de simulation nouvelle génération pour comprendre, prédire et étudier les systèmes complexes.

The CoSMo Company travaille avec des instituts académiques sur des problèmes dans des domaines variés tels que la biologie, la planification urbaine, le développement durable.

Ses partenaires cherchent à maîtriser la complexité de leur environnement à travers des scénarios dynamiques leur permettant de prédire les comportements à venir et de prendre de meilleurs décisions.

En ce qui concerne la  biotechnologie, la plateforme de simulation de The CoSMo Company permet l'intégration des données et connaissances spécifiques des sociétés pharmaceutiques et laboratoires dans des modèles, permettant ainsi la résolution de problèmes biologiques concrets via la simulation computationnelle.

A l'avenir, les tests et évaluations virtuels permettront de gagner du temps et de l'argent pour le développement de nouveaux médicaments.