Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Projet Hotaï : un éco-village designé par Matali Crasset à Lyon

le 15 juin 2011

Hotaï, un éco-village sur la plage

Projet d'hôtel écologique et citoyen au Sénégal lancé par Benjamin Bonell, jeune "social entrepreneur" lyonnais, Hotaï a pour vocation de financer le développement d'une école au Sénégal.

Face à l'Océan Atlantique, le Hotaï se compose de 25 "baobulles", cabanons contemporains en immersion complète dans leur environnement naturel.

Le village imaginé par Matali Crasset, designeuse française, se révèle à la fois en harmonie avec le Sénégal et totalement avant-gardiste dans sa conception.

Les maisons baobulles de Matali Crasset

Les habitations sont composées d'un tronc de baobab creux où vient se loger un container de cargo, rendu invisible de l'extérieur par un toit de chaume traditionnel et une tonnelle de branchages.

A l'intérieur, la tôle s'habille de couleurs intenses pour délimiter les différents pôles de vie : espace à vivre, chambre, salle de bain.

Eco-construction

Choix de matériaux de construction et de décoration écologiques, intégration du recyclage dans la gestion quotidienne... Pour assurer 100 % des besoins en eau chaude, une partie de l'électricité et une climatisation naturelle, l'éco-village a choisi des technologies respectueuses de l'environnement : panneaux solaires, puits canadiens, piscine écologique.

Rendez-vous du 16 juin au 30 juillet 2011 à la Cité internationale de Lyon !

Du 16 juin au 30 juillet 2011, les visiteurs pourront découvrir un "baobulle", exposé à la Cité internationale de Lyon, en présence de leur créatrice Matali Crasset, designer industriel, qui présentera plus en avant le concept.

Programme du 16 juin 2011

  • de 11h à 15h : découverte d'une maison "baobulle" à la Cité internationale de Lyon avec Matali Crasset, 
  • 12h : conférence de presse, 
  • 19h : cocktail grand public.

Hotaï et le Grand Lyon

Hotaï, déjà présenté dans le cadre du projet Lyon design en Ville est valorisé par le Grand Lyon dans le cadre de sa politique dédiée aux industries créatives qui vise à soutenir et valoriser des secteurs à fortes composantes créatives (le design, la mode, l'image en mouvement).