Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Programme Big Booster : désignation des trois lauréats en avril 2016

le 28 avril 2016

La première édition de Big Booster vient de récompenser les trois finalistes. Start-up innovantes, postulez pour l’édition 2017. Accompagnement par des experts internationaux et 100 000 euros sont à la clé !

3 start-up récompensées

Diabeloop, Neolys diagnostic et Echi : voilà le nom des trois lauréats de la première édition de ce programme international d’accélération destiné aux start-up, à but non lucratif organisé entre Lyon et Boston. Ils vont se partager la somme de 100 000 euros. Grâce à ce prix et à tout l’accompagnement reçu, les start-up vont se faciliter leur internationalisation en étant connectées à un réseau global d'industriels, d'entrepreneurs, d'experts et d'investisseurs français et étrangers.

500 candidats sur la ligne de départ

Au lancement, plus de 500 candidatures ont été reçues. Plus de la moitié (53 %) venaient de l’étranger. 72 d’entre elles ont été sélectionnées pour participer à un premier bootcamp qui s’est tenu à Lyon en octobre 2015. En février 2016, un second bootcamp a rassemblé 20 start-up qui se sont confrontées au marché américain à Boston. À l’issue de ce rendez-vous, 10 finalistes ont été choisis pour participer à la finale qui s’est donc tenue le 14 avril 2016 à Lyon.

Big Booster, c’est quoi ?

Lancé en avril 2015 entre les villes de Lyon et de Boston (États-Unis), le programme Big Booster s’inscrivait dans le cadre d’une étroite collaboration entre les deux villes, marquée par la récente signature d’une déclaration d’intention.

Ce dispositif visait à détecter, sélectionner et accompagner des start-up ayant un fort potentiel de développement à l’international et disposant d’innovations de pointe dans les domaines de la santé, du numérique et de l’environnement.

Édition 2017 : deux nouvelles thématiques

Deux thématiques de sélection viendront enrichir la seconde édition déjà annoncée : mobilité et design s’ajoutent à santé, environnement et numérique. Nul doute que, face au succès de la première édition, les candidatures se feront encore plus nombreuses. C’est pourquoi porteurs et partenaires de ce projet (la Fondation pour l’Université de Lyon et la Métropole de Lyon) ont d’ores et déjà annoncé la tenue d’un second Big Booster. Fort partenariat entre Lyon et Boston et investisseurs et partenaires de qualité seront toujours au rendez-vous.

Objectifs précis

Partenaire majeur du projet, la Métropole de Lyon poursuit, avec Big Booster, l’ambition de se positionner fortement sur le développement des start-up, moteur de l’économie. Le programme, lui, a pour objectif de devenir d’ici 3 ans la plus grande compétition européenne pour les start-up "early stage" qui nourrissent des ambitions internationales, en s’appuyant sur la mobilisation d’un groupe d’experts et de dirigeants industriels emblématiques.