Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Prix Christiane Bernardin 2010 de recherche sur le cancer : l'unité de recherche Inserm 556 récompensée

le 16 juillet 2010

C'est le 18 juin 2010 que le Département du Rhône et le Cancéropôle CLARA ont dévoilé le nom du lauréat du premier Prix Christiane Bernardin. Le Prix Christiane Bernardin est destiné à encourager les équipes de recherche sur le cancer et particulièrement leur démarche de transfert des connaissances de laboratoire vers la prise en charge du patient. La dotation du Prix est de 45 000 €.

Pour sa première édition, ce Prix a récompensé l'unité Inserm 556 pourvoyeuse d'un nouveau traitement des métastases du foie par la technique d'ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU). Le 23 septembre 2009, l'AFSSAPS a permis de poursuivre la mise au point du traitement avec les patients. Cette autorisation ouvre ainsi la voie à la réalisation d'une première mondiale de l'application d'une technique d'ultrasons focalisés peropératoire de destruction des métastases hépatiques, complémentaire de la chirurgie.

L'unité Inserm 556 : première lauréate du Prix Bernardin

Le traitement des métastases hépatiques de cancers colorectaux (MHCCR) est souvent mis en échec et présente un mauvais pronostic : le taux de mortalité lié à ce type de cancer est proche des 45 %. Seul traitement à visée curative, l'ablation d'une partie du foie présente un champ d'application extrêmement restreint (10 à 20 % des patients concernés).

Avec la technologie HIFU développée entre l'unité Inserm 556 et la société EDAP, des patients pour lesquels ce traitement n'était pas envisageable, pourront en bénéficier.

Avantages du dispositif d'ultrasons focalisés

Le dispositif médical d'ultrasons focalisés lauréat du Prix Bernardin procure en effet les avantages suivants :

  • un traitement peropératoire sans abord invasif de l'organe et adapté à la géométrie des tumeurs,
  • un repérage de la zone détruite fiable et en temps réel au moyen d'une sonde échographique intégrée,
  • un potentiel d'action à proximité des vaisseaux majeurs du foie.

Brevetés, la forme torique croisée de l'émetteur ultrasonore et sa séquence d'activivation sont les deux aspects du dispositif médical qui permettent une ablation tissulaire rapide et volumineuse (7 cm3 en 40 secondes).

Les premiers essais, en cours chez l'homme, poursuivent l'objectif d'augmenter le nombre de patients candidats à une chirurgie d'exérèse hépatique à visée curative et de diminuer le risque de récidive.

La thérapie ultrasonore, un axe majeur de développement

Sur le plan scientifique, la thérapie ultrasonore est un secteur majeur de développement des ultrasons en médecine, lesquels permettent de traiter pratiquement tous les tissus qui leur sont accessibles. L'avantage est qu'ils permettent de bénéficier d'une onde non irradiante qui peut-être fortement focalisée, donc très peu dommageable pour les tissus périphériques de la zone traitée.

Sur le plan socioéconomique, la thérapie du cancer par ultrasons est un secteur en pleine expansion dans lequel les industriels français sont en première ligne.

Le Prix Bernardin : récompenser prioritairement les efforts pour la prise en charge des patients

Le « Prix Christiane Bernardin de recherche sur le cancer » a été créé par le Département du Rhône avec le concours du CLARA en hommage à Christiane Bernardin, conseillère générale, décédée d'un cancer en 2008.

Tous les trois ans, ce prix récompense d'une dotation de 45 000 € une équipe de chercheurs du Rhône. Le choix du lauréat vise prioritairement à récompenser un travail remarquable en recherche, qui permet d'accélérer le transfert des connaissances issues de la recherche en laboratoire vers la prise en charge effective de la pathologie du patient.

L'unité Inserm 556 en collaboration avec la société EDAP et ce nouveau traitement HIFU, constituent une illustration particulièrement éclatante de cette démarche. Le Cancéropôle CLARA avait détecté le potentiel de ce projet qu'il avait soutenu via son dispositif Preuve du Concept qui vise à associer partenaires académiques et cliniques avec des industriels, dans une logique de développement économique des innovations en oncologie. Véritable savoir-faire développé au CLARA grâce au soutien investi des collectivités locales et notamment du Département du Rhône, les efforts de valorisation industrielle de la recherche du Cancéropôle sont à la genèse de résultats concrets, comme en témoigne l'exemple, au CLARA, de l'unité Inserm 556. Rappelons que le budget du dispositif Preuve du Concept représente 23 millions d'euros et 21 projets.

Le prochain appel à candidature pour le "Prix Christiane Bernardin" aura lieu en 2013.

En savoir plus

Le CLARA (Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes) est une initiative lancée et financée par les pouvoirs publics, qui s'inscrit dans le cadre du Plan Cancer national et qui vise à développer la recherche en oncologie en Rhône-Alpes et Auvergne.

Il fédère les acteurs académiques, cliniques et industriels des deux régions, au service d'une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le cancer. En particulier, le CLARA contribue à la mise en place de partenariats entre industriels et laboratoires de recherche académique et clinique afin de favoriser les transferts technologiques pour le bénéfice des patients.

L'ambition du Cancéropôle est de positionner l'interrégion Rhône-Alpes Auvergne comme site de référence européen en matière de lutte contre le cancer.