Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Pôle métropolitain : conseil métropolitain du 13 juin 2013

le 4 juillet 2013

Le Conseil du Pôle métropolitain, qui s'est réuni le jeudi 13 juin 2013 à Givors, a notamment approuvé 3 délibérations pour le développement économique du territoire Grand Lyon, Saint-Etienne Métropole, ViennAgglo, CAPI.

Expérimentation du dispositif "Pépites" à l'échelle du Pôle métropolitain

Dans une conjoncture difficile et instable, le Pôle métropolitain veut assurer sa proximité avec les entreprises du territoire, ainsi que leur accompagnement et un suivi de qualité. Il se place ainsi en facilitateur pour renforcer leur compétitivité.

Pour faire suite à la "création, animation et promotion de dispositifs métropolitains d'accompagnement des entreprises à fort potentiel", le Pôle métropolitain propose donc le triptyque "accompagner, expérimenter, collaborer".

Accompagner le développement des entreprises à fort potentiel : cet objectif vise les PME, porteuses de valeur ajoutée pour le territoire. L'enjeu est ici d'assurer cette valeur ajoutée dans la durée. C'est ce que font déjà le Grand Lyon et la CCI de Lyon avec le dispositif Pépites. Ce dispositif permet un financement spécifique et des conseils stratégiques pour ces PME à forte valeur ajoutée.

L'objectif est ici de faire une expérimentation de ce dispositif Pépites au niveau du Pôle métropolitain pendant toute une année. Cette expérimentation à l'échelle du Pôle métropolitain permettra à 5 nouvelles entreprises d'intégrer le dispositif Pépites.

Un partenariat avec la CCI de Lyon - qui gère le fond de financement des entreprises labellisées - sera mis en place à hauteur de 65 000 euros pour cette expérimentation métropolitaine et à hauteur de 15 000 euros pour la coordination et l'animation partenariale.

Le Conseil du Pôle métropolitain du 13 juin 2013 a donc décidé d'attribuer les deux subventions de 65 000 euros et de 15 000 euros et a approuvé la convention financière entre le Pôle métropolitain et la CCI de Lyon.

Plan d'actions industries créatives du Pôle métropolitain

Les industries créatives recouvrent un champ vaste de métiers et compétences (artisanat d'art, architecture, conception de jeux vidéo, etc.). Elles correspondent également à une forme d'innovation ouverte, reposant sur le partage et la coopération entre entreprises. Pôle Pixel, Imaginove ou la Cité du design sont autant d'espaces d'innovation dans les industries créatives du Pôle métropolitain.

Inscrit dans la feuille de route du Conseil du Pôle métropolitain du 20 septembre 2012, le soutien aux industries créatives du Pôle se concentrera sur plusieurs secteurs clefs : design et services créatifs ; media interactif ; arts de la scène et festivité.

Le plan d'action du Pôle métropolitain concernant les industries créatives vise trois objectifs :

  1. accompagner l'entrepreneuriat créatif,
  2. proposer des espaces de rencontre pour les entreprises créatives et
  3. rendre le territoire plus créatif.

Le Conseil du Pôle métropolitain du 13 juin 2013 a donc approuvé ce plan d'action dédié aux industries créatives (financement de 65 000 euros pour 2013).

Adhésion du Pôle métropolitain à la Région urbaine de Lyon

Lors du Conseil du Pôle métropolitain du 24 janvier 2013, l'assemblée a décidé l'adhésion du Pôle métropolitain à l'association RUL en lieu et place des quatre EPCI membres du Pôle. L'assemblée générale extraordinaire de la RUL, réunie le 3 avril 2013, a donc procédé à la modification de ses statuts en ce sens.

Dans ces nouveaux statuts, le Pôle métropolitain dispose de 15 élus titulaires et 15 élus suppléants pour siéger au sein du collège des membres fondateurs de l'assemblée générale ainsi que 5 membres au sein du comité d'orientation.

Le Conseil du Pôle métropolitain a décidé d'adhérer à la RUL, et a désigné, le 13 juin 2013, ses 15 élus titulaires et suppléants et ses 5 membres pour représenter le Pôle métropolitain au sein du comité d'orientation de la RUL. Le Pôle métropolitain s'est également engagé pour un soutien financier à hauteur de 170 000 euros pour l'année 2013.

En savoir plus