Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Optimod'Lyon : signature de la convention partenariale en avril 2012

le 4 juin 2012

  • English version

Dans le cadre d'un appel à projets sur la mobilité urbaine, lancé par l'ADEME en janvier 2011, le Grand Lyon a réuni autour de lui 12 partenaires afin de réaliser avec eux le projet Optimod'Lyon : "optimiser la mobilité durable en ville".

Le projet Optimod'Lyon est lauréat de l'AMI "Mobilité quotidienne et acheminement final des marchandises" du programme "Véhicule du futur" des Investissements d'avenir.

La convention partenariale du projet a été signée jeudi 5 avril 2012 : l'occasion de présenter Optimod'Lyon...

Les 12 partenaires du projet Optimod'Lyon réunis par le Grand Lyon

  • entreprises partenaires :
    • IBM,
    • Renault Trucks,
    • Orange Business Services,
    • Parkeon,
    • CityWay,
    • Autoroutes Trafic,
    • Geoloc Systems,
    • Phoenix ISI ; 
  • la Ville de Lyon ; 
  • 3 organismes de recherche associés au projet :
    • le laboratoire LIRIS (INSA de Lyon),
    • le Centre d'études techniques de l'équipement (CETE) de l'Est,
    • le laboratoire d'économie des transports (LET).

Le CNRS est également partenaire du projet Optimod'Lyon, mené avec la coopération du Sytral et avec le soutien des pôles de compétitivité Lyon Urban Truck & Bus, Cap Digital et Imaginove.

Optimod'Lyon : améliorer la mobilité des personnes et des marchandises

Il s'agit, avec Optimod'Lyon, d'expérimenter et de valider de nouveaux services pour améliorer la mobilité des habitants, voyageurs et du fret dans l'environnement urbain, en optimisant et combinant l'usage des infrastructures de transports.

Une stratégie qui intègre 3 éléments clés

Pour atteindre l'objectif d'améliorer les conditions de déplacements des personnes et du trafic de marchandises, la stratégie portée par le Grand Lyon et ses partenaires intègre trois composantes clés :

  • une approche intégrée des transports de voyageurs et du fret urbain,
    • avec en particulier une gestion optimisée de l'espace public ;
  • le développement de services basés sur les ITS, s'appuyant sur
    • les importantes infrastructures de transports de l'agglomération lyonnaise et sur
    • les nombreuses données disponibles et fiables, en temps réel, ce qui est assez unique en France ;
  • le développement d'une politique d'innovation en partenariat avec le secteur privé

Accélérer la coopération public-privé et créer une plateforme d'innovation

Pour les 13 partenaires d'Optimod'Lyon, ce projet représente une opportunité unique : 

Cette coopération public-privé est un point fort de la démarche Optimod'Lyon qui place le Grand Lyon en position d'initiateur d'une démarche portée également par le secteur privé et des organismes de recherche qui disposent des ressources et de la maîtrise technologique. Leur association permettra le développement d'une plateforme d'informations tous modes qui sera la pierre angulaire d'expérimentations de services ITS innovants.

Optimod'Lyon s'inscrit ainsi dans la continuité des politiques menées dans l'agglomération lyonnaise en matière de système de transports intelligents (ITS) et de déploiement de nouveaux services de mobilité comme : 

  • Vélo'V,
  • les solutions d'optimisation du fret urbain (FIDEUS, Freilot, CityLog),
  • le projet Mobiville,
  • la billettique intégrée TER/transports en commun/Vélo'V, ou encore très récemment
  • le lancement du système d'autopartage en "one way".

Optimod'Lyon est un projet financé en partie par l'ADEME, c'est un programme de 1er plan au niveau national et européen sur le test et le déploiement de systèmes de transports intelligents.

Le projet bénéficie de la labellisation des pôles de compétitivité Lyon Urban Trucks & Bus, Cap Digital et Imaginove.

Les ambitions d'Optimod'Lyon

  • Sur le plan environnemental et énergétique :
    • le projet vise des objectifs ambitieux, avec un report de 8 % de la part modale, soit un gain visé de 200 000 tonnes de CO2 économisé annuellement à horizon 2020 sur l'agglomération lyonnaise ;
  • Sur le plan socio-économique :
    • le report modal attendu participera à l'amélioration de la qualité de l'air,
    • les usagers particuliers et professionnels réduiront le temps passé dans les transports grâce à l'information et l'optimisation de l'exploitation des réseaux ;
  • Sur le plan du développement économique :
    • à travers les synergies développées au sein du projet, les entreprises partenaires pourront concrétiser des offres commerciales de haut niveau à l'échelle internationale, transférables sur d'autres métropoles européennes.

Ce projet au budget de 6,93 millions d'euros sur 3 ans, générera 83 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2020, pour une aide attendue de 3,33 millions d'euros, soit un effet de levier considérable.

Trois axes majeurs d'innovations pour organiser les déplacements de personnes et de marchandises

Avec le projet Optimod'Lyon, les 13 partenaires vont développer une plateforme d'informations tous modes, intégrant dans un même entrepôt de données l'ensemble des données mobilités du territoire (topologie des réseaux, temps théorique, temps réel, temps prévu à 1h, qualité de l'air, etc.), qui sera la pierre angulaire d'expérimentations de services ITS innovants pour les voyageurs et les professionnels du fret.

Optimod'Lyon, à partir de cet entrepôt de données, qui sera complété en 2012 par des données issues de nouveaux capteurs fixes et mobiles, expérimentera ensuite (2013, 2014) sur le territoire du Grand Lyon des innovations de rupture, en particulier :

  1. le test d'une prévision de trafic à 1h, qui sera une première en Europe, permettant d'optimiser le système de gestion des 1500 carrefours à feux de l'agglomération qui assure la priorité aux transports en commun et la fluidité du trafic routier ; 
  2. le développement d'un navigateur tous modes, temps réel, sur téléphonie mobile, qui sera une première en Europe et sans doute au niveau mondial.
  3. le test d'un outil d'optimisation des tournées de fret et d'un outil de guidage de fret urbain sur mobile pour les opérateurs de fret urbain.

Les fiches détaillées de ces 3 expérimentations sont consultables dans le dossier de presse proposé en téléchargement sous l'onglet "Ressource".

Calendrier prévisionnel du projet Optimod'Lyon

3 années pour inventer une nouvelle mobilité !

  • 2012 : mise en place de l'entrepôt de données mobilité.
  • 2013 : mise en oeuvre des systèmes de collecte avec, des nouveaux capteurs fixes et mobiles, des nouveaux capteurs et systèmes de gestion des aires de livraison et stationnement ; le navigateur urbain sur téléphone mobile.
  • 2014 : le service de prédiction du trafic à 1h et le navigateur fret urbain et l'outil d'optimisation des tournées.

La politique de déplacement du Grand Lyon

Le Grand Lyon dans son Plan de Déplacement Urbain, son plan de mandat, et le plan climat, a mis en place une politique volontariste pour répondre aux enjeux de mobilité durable.

Sa politique est structurée autour de 2 axes :

  • l'investissement dans les infrastructures de transports (action sur l'offre).
    • Un effort constant et très important a été porté depuis 20 ans sur les infrastructures de transports en commun, pour faire de Lyon le second réseau de transport public français ;
  • la mise en place de nouveaux services de mobilité incitant aux changements des habitudes de mobilité et l'optimisation des réseaux (actions sur la demande).
    • Au-delà des investissements massifs sur les infrastructures de transports, l'agglomération lyonnaise a mis en place plus récemment une politique spécifique de nouveaux services de mobilité et d'optimisation des réseaux, basée sur les ITS.

En savoir plus

Les chiffres clés de la mobilité du Grand Lyon :

  • 2 850 km de voiries routières et autoroutières
  • 1 250 km de lignes de bus
  • 71 km de métro et tramway
  • 447 km de pistes cyclables
  • 345 stations Vélo'v
  • 30 gares TER