Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Opticities : lancement officiel du projet européen de mobilité urbaine intelligente à Lyon en décembre 2013

le 4 décembre 2013

  • English version

Opticities, le projet européen dédié à la mobilité urbaine intelligente, a été officiellement lancé à Lyon, lundi 2 décembre 2013, avec la signature de la charte partenariale.

Bâti sur les 1ers résultats d'Optimod'Lyon, Opticities vise à offrir les meilleures conditions de déplacements urbains aux citoyens européens et à optimiser la logistique urbaine. Pour ce faire, Opticities a l'ambition de développer et de tester des services "ITS" (systèmes de transports intelligents) interopérables qui pourront être mis à disposition dans n'importe quelle agglomération en Europe.

Fort d'une coopération active entre villes partenaires, fournisseurs de services, industriels, laboratoires de recherche et les plus grands réseaux européens de la mobilité, Opticities souhaite contribuer à des avancées significatives pour la ville de demain en matière de mobilité et d'économie numérique.

La genèse du projet européen Opticities

Dans le cadre de la stratégie européenne de l'agglomération lyonnaise, et fort des premiers résultats d'Optimod'Lyon, le Grand Lyon a répondu en 2012 avec 5 autres villes européennes, des partenaires industriels et académiques, à un appel à projets lancé par la Commission européenne dans le cadre de son 7e programme cadre de recherche et développement (dit FP7). Les principaux réseaux d'acteurs européens et mondiaux de la mobilité sont également mobilisés sur ce projet.

Le projet européen proposé, baptisé Opticities, a été présélectionné le 21 février 2013 par un panel d'experts indépendants et les services de la Commission européenne ; la phase de négociation s'est conclue positivement fin juillet 2013.

Dans un contexte concurrentiel fort entre les métropoles européennes, la sélection du projet Opticities parmi environ 10 propositions (donc potentiellement 50 autres villes), avec un score d'excellence de 14,5/15, est un signe du rayonnement de l'agglomération lyonnaise à l'échelle européenne.

Les objectifs du projet européen Opticities

Les objectifs du projet européen Opticities sont ambitieux :

  • de nouveaux schémas de coopération concrète public-privé ciblés sur l'accès à des données de mobilité urbaine publique et privée de qualité ;
  • le développement de standards européens pour accéder aux services d'information sur les déplacements quelques soit la ville où l'on se trouve ;
  • des outils d'optimisation de la régularisation des trafics s'appuyant sur des données temps réel et prédictives ;
  • un navigateur temps réel multimodal dialoguant avec les GPS des voitures ;
  • un navigateur pour le transport de marchandises en ville, utilisant de nouvelles sources de données et utilisables dans différentes villes.

Le Grand Lyon, pilote d'un nouveau projet européen dédié à la mobilité urbaine intelligente

Coordonné par le Grand Lyon, le projet européen Opticities est doté d'un budget total de 13 millions d'euros pour une durée de 3 ans (novembre 2013 à octobre 2016).

Pour le Grand Lyon, Opticities va permettre d'approfondir à partir de 2014 les résultats d'Optimod'Lyon, notamment sur l'intégration des outils d'information multimodale dans les véhicules, le covoiturage dynamique et les outils de régulation des feux :

  • normalisation des systèmes afin que les navigateurs multimodaux soient utilisables dans les villes européennes partenaires du projet ;
  • continuité de service pour l'usager entre la voiture et son smartphone en développant la communication entre le navigateur multimodal d'Optimod'Lyon et les systèmes GPS embarqués des constructeurs automobiles (Renault, Peugeot, et l'institut Vedecom) ;
  • intégration de l'outil de prédiction trafic à 1 heure développé avec Optimod'Lyon dans le système de régulation de trafic "CRITER", afin de réguler la gestion des carrefours à feux en conséquence. Ce travail sera réalisé avec la société SPIE, basée à Feyzin, leader français dans ce domaine. Birmingham fera d'ailleurs de même sur son système de gestion de trafic dans le cadre du projet ;
  • développement avec Renault Trucks d'un navigateur pour la logistique urbaine permettant aux professionnels de disposer d'informations enrichies liées aux réglementations de circulation (vitesse autorisée, hauteur limite, matériaux transportés inédits, poids autorisé, etc.) dans les villes partenaires du projet.

Le financement du projet Opticities

Le projet bénéficie d'un financement important de l'Union européenne, à hauteur de 9 millions d'euros, les partenaires amenant également leur quote sur les 13 millions du projet.

Une convention de financement a été mise au point entre la Commission européenne et le Grand Lyon, chef de file de ce projet, ainsi qu'un accord de consortium entre la collectivité et les 24 autres partenaires du projet.

Le consortium Opticities

Le projet Opticities regroupe 25 partenaires issus de 8 pays de l'Union européenne :

  • 6 métropoles (accompagnées selon les cas par des structures affiliées) :
    • Grand Lyon (chef de file du projet),
    • Birmingham City Council (Royaume-Uni),
    • ville de Göteborg (Suède),
    • ville de Turin (Italie),
    • ville de Madrid (Espagne) et le Consortium régional des transports de Madrid (CRTM),
    • ville de Wroclaw (Pologne) ;
  • 5 académies de recherche :
    • Université polytechnique de Madrid,
    • Polytechnique de Turin,
    • Université de Chalmers (Göteborg),
    • Université de Lyon II / CNRS,
    • VeDeCoM (nouvel Institut de la transition énergétique du Plan d'investissements d'avenir) ;
  • 9 entreprises d'industrie et de services :
    • Volvo (premier fournisseur de camions en Europe),
    • SPIE (leader européen des systèmes de transports),
    • CityWay (leader des solutions d'informations sur la mobilité en France),
    • Hacon (leader des solutions de mobilité par ordinateur comme CityWay mais en Allemagne),
    • ICCA (PME espagnole développant des solutions ITS),
    • Neurosoft (leader en intelligence artificielle en Pologne),
    • 5T (opérateur ITS de la région du Piémont),
    • Renault et PSA (membres de l'Institut VeDeCoM) ;
  • 2 experts :
    • Algoé (société de conseils basée à Lyon, experte dans le domaine des transports et des projets innovants),
    • Berends Consult (expert en projets ITS) ;
  • 3 réseaux :
    • Eurocities (1er réseau européen des villes, regroupant les plus grandes villes européennes),
    • UITP (le réseau mondial des opérateurs de transports publics),
    • ERTICO / ITS Europe (l'une des trois associations mondiales des ITS avec ITS America et ITS Asia).

LUTB Transport & Mobility Systems (pôle de compétitivité sur les systèmes de transports collectifs de personnes et de marchandises en milieu urbain) est un partenaire associé au projet.

En savoir plus

Au cours des trois années de projet, chaque ville, aidée des 19 autres partenaires expérimentera ainsi les nouvelles technologies des transports (ITS) pour améliorer sa mobilité urbaine.

Les réseaux et associations partenaires du projet permettront de diffuser largement les résultats du projet.

Ce projet, lorsque ses résultats seront déployés, permettra aux opérateurs de services de construire des systèmes utilisables dans différentes villes, bénéficiant ainsi d'économies.