Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Lyonbiopôle : retour sur l'assemblée générale 2010

le 29 juillet 2010

Avancées thérapeutiques, accompagnement des biotechs françaises dans la recherche de fonds privés et publics, développement de leurs écosystèmes, mise en place de collaborations interclusters ont rythmé la première phase du contrat de performance 2009‐2011 du pôle mondial. Dans ce cadre, Lyonbiopôle a également atteint l'objectif de financement public et privé du pôle à 50/50.

Le 28 juin 2010, l'assemblée générale de Lyonbiopôle, pôle de compétitivité mondial spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales et les cancers, a valorisé les actions menées depuis 2009 en vue d'accroître l'innovation de ses membres et d'accélérer leur développement. L'ensemble de ces actions servent les enjeux de santé publique : l'élaboration d'un "bouclier sanitaire" pour les populations et le développement d'une médecine plus réactive et personnalisée.

2 axes de travail

Cette réunion a en effet souligné les avancées notables réalisées depuis un an autour des deux axes de travail fixés par le contrat de performance pour la période 2009‐2011 :

  • l'accélération de l'innovation au sein des PME biotechs et biopharmaceutiques françaises pour développer la compétitivité des entreprises des filières ;
  • le renforcement de l'excellence de la R&D du pôle pour attirer toujours plus d'investissements et de talents.

Accompagnement des PME membres à l'international

A notamment été mis en exergue le travail accompli en matière d'accompagnement des PME membres à l'international.

Dans le cadre du Programme de Partenariat Technologique International (PPTI), 27 entreprises ont bénéficié d'un accompagnement de proximité par Lyonbiopôle dans leurs recherches de partenaires européens et internationaux. Lyonbiopôle propose des ateliers Europe et une expertise dans le montage de projets européens.

  • 3 dossiers sont en cours d'instruction auprès de la Commission Européenne.
  • Par ailleurs, 3 autres PME ont signé des accords de partenariat avec des biopharmas américaines :
    • PX'Therapeutics avec Althea Technologies,
    • Indicia avec Singulex Inc.,
    • Alizé Pharma avec Eli Lilly.

Financement du pôle

Un fait notable a été salué par l'assemblée générale : le financement du pôle à 50/50 par des fonds publics et privés, soit à mi‐parcours du contrat de performance.

Centres et plates-formes dédiés

Autre volet de l'action de Lyonbiopôle pour ses entreprises :

  • après l'ouverture, sur le campus Charles Mérieux à Lyon Gerland, d'un centre d'affaires,
  • puis en avril 2009 du centre d'infectiologie où travaillent déjà 6 équipes de recherche (Inserm U851, Inserm U851/Finovi, Institut Mérieux, le projet PLATINE, PX'Therapeutics et Transgene),
  • Lyonbiopôle prévoit d'ouvrir d'ici fin 2013 une plate‐forme d'innovation dédiée à l'analyse biologique et la bioproduction : acCInov. Ce programme, retenu dans le cadre du premier appel à projets "plates‐formes d'innovation" en octobre 2008, mettra plus de 8 500 m2 de laboratoires de recherche à disposition des PME du pôle mondial.

Mise en relation des PME avec des investisseurs privés

Depuis fin 2009, le pôle a initié une démarche de mise en relation de ses PME avec des investisseurs privés dans leurs recherches de fonds privés en complément des fonds publics obtenus lors des appels à projets. Elle doit contribuer à faciliter les levées de fonds. Plusieurs PME se sont distinguées en région Rhône‐Alpes. Par exemple, Alizé Pharma, Eveon, Fluoptics, ImmunID, Novocib.

Projets labellisés

L'innovation industrielle continue de caractériser les projets labellisés par le pôle, ces projets illustrant la dynamique et l'attractivité du territoire Rhône‐Alpes. L'an dernier, une trentaine de nouveaux projets ont été
retenus par Lyonbiopôle. Ils portent sur :

  • la recherche de nouveaux anticorps monoclonaux,
  • la conception de protéines recombinantes à visées immunologiques,
  • le développement de vaccins thérapeutiques humains et vétérinaires,
  • la création de nouveaux systèmes d'administration des vaccins,
  • la mise au point de tests de diagnostic cutané,
  • la définition de nouvelles approches thérapeutiques en immunothérapie et dans
  • le traitement des infections, etc.

6 dossiers ont été sélectionnés lors des 8ème et 9ème appels à projets du FUI :

  • EXPAND ID : extension du champ des applications de la vaccination intradermique
  • NATHEB : Nouvelles Approches Thérapeutiques dans le traitement des infections chroniques par le virus de l'HEpatite B
  • PATVAX : développement de systèmes innovants (micro‐capteurs) de mesure des interactions en milieu biologique hétérogène pour le suivi en ligne des procédés bioindustriels
  • COVADIS déposé avec les pôles Axelera et Advancity : mise au point de capteurs nanoporeux innovants pour la détection de composés organiques volatils. Applications à la Mesure de la Qualité de l'Air et au Diagnostic de la Tuberculose.
  • POLYBIO : développement de plastiques innovants pour un meilleur conditionnement des produits pharmaceutiques
  • RHENEPI : plate‐forme de modélisation neuronale pour la découverte et la validation de traitements pharmacologiques de l'épilepsie

Accompagnement dans la recherches de partenaires

Pour accélérer les innovations et la croissance de ses PME, notamment sur les marchés internationaux, Lyonbiopôle les a accompagnées dans leur recherche de partenaires. Plusieurs opérations de promotion et de networking ont été co‐organsisées au cours des 18 mois écoulés.

Une vingtaine de PME du pôle ont ainsi participé

  • au FrenchBiotechTour California (mars 2010),
  • au French American Biotechnology Symposium (mars 2010) ou encore
  • au FAST Track R&D Partnering with France pendant le salon BIO Chicago 2010 en présence d'Anne‐Marie Idrac (mai 2010).

Animation de 2 programmes

Enfin pour renforcer l'excellence de sa recherche, Lyonbiopôle anime deux grands programmes :

  • l'un sur le diagnostic,
  • le second sur les vaccins et les nouvelles thérapies.

Développement de collaborations interpôles/interclusters

Afin d'enrichir en continu les travaux de ces deux programmes, le pôle mondial a développé des collaborations interpôles/interclusters.

  • Lyonbiopôle s'est à ce titre rapproché de plusieurs structures de recherche comme le Cluster 10 Infectiologie Région Rhône‐Alpes (projet de coopération technologique et d'enseignement supérieur en infectiologie), le cancéropôle CLARA, le cluster en santé tropicale de Guyane dans le but de favoriser un enrichissement réciproque de leurs travaux.
  • A l'échelle européenne, après un partenariat avec le cluster wallon BioWin en 2008, Lyonbiopôle a signé récemment un accord avec bioPmed/Bioindustry Park Silvano Fumera dans le Piémont Italien pour développer de la R&D commune et favoriser le transfert de technologies. Il est également impliqué dans le
    projet européen sur les biotechs et medtech AlpsBiocluster.
  • Au niveau international, des actions ont été conduites avec le Kansai Japon, le Québec Canada et Boston Massachusetts dans le cadre du LifeScience Corridor France associant Lyonbiopôle, Alsace Biovalley et Cancer‐Bio‐Santé.
  • Une collaboration a été lancée avec la ville de Shanghai, sous le haut patronage du Conseil régional Rhône‐Alpes. Elle a entre autres permis à une délégation réunissant 3 PME et 4 fondateurs du pôle de participer à la Semaine de la Santé organisée au Pavillon Rhône‐Alpes début juin 2010 dans le cadre de l'Exposition Universelle.

En savoir plus

Les chiffres Lyonbiopôle juin 2010 :

  • 70 membres dont plus de 55 PME, 4 grands industriels de la biopharmacie et du diagnostic, et 12 centres de compétences publics
  • 69 projets labellisés depuis 2005 dont 30 en 2009
    • Investissement global : 419 M€ dont 169 M€ de fonds publics
    • 6 projets retenus lors des 8ème et 9ème appels à projets du FUI
  • Financement du pôle à 50/50 par des fonds publics et privés dès 2009
  • 27 PME accompagnées à l'international, 3 partenariats technologiques internationaux (PTI) signés
  • Ouverture du centre d'infectiologie en avril 2009 : 1 920 m2 de laboratoires composés de 7 modules et de services mutualisés, tous étant utilisés par des équipes R&D dès les premiers jours