Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Lyon smart city : Renault Trucks, partie prenante du projet Optimod'Lyon pour optimiser le transport de marchandises en ville (vidéo novembre 2013)

le 5 février 2014

Problème récurrent des grandes métropoles, la congestion du trafic urbain freine la mobilité et dégrade les conditions de vie en ville. Initié en 2012, le projet de recherche et développement Optimod'Lyon réunit autour du Grand Lyon 12 partenaires, publics et privés, afin d'optimiser la mobilité durable en ville.

Optimod'Lyon, la donnée au coeur du système

Les partenaires du projet Optimod'Lyon travaillent à la définition d'une norme de référence pour collecter, centraliser et traiter des données jusqu'alors produites par des constructeurs divers, avec des méthodes variées, et disséminées sur autant de systèmes d'exploitation. L'ambition est de mettre à disposition sur une seule et même plateforme intégrée l'ensemble des données de la mobilité urbaine pour l'avènement de systèmes de transports interopérables.

Ce programme à l'échelle d'une métropole constitue une première mondiale et offre la possibilité de démultiplier l'offre de services qualitatifs à destination des usagers, via les smartphones notamment.

"La donnée est au coeur du projet", insiste Laurent Jacques, responsable des questions de mobilité urbaine pour Renault Trucks ; il s'agit de récupérer une donnée certifiée conforme pour produire des systèmes applicatifs communicants, capables de dialoguer entre eux : c'est la fameuse interopérabilité.

"Créer de la valeur ajoutée est primordial, il s'agit bien de dépasser l'application gadget pour atteindre des applications utiles." L'usager est prêt à payer à condition que l'information délivrée recèle une plus-value tangible. Sur ce point là, Laurent Jacques est catégorique "l'élément clé, c'est la fiabilité de la donnée." Des données de qualité, mises à jour régulièrement, crédibilisent l'offre applicative. Le Grand Lyon mène en ce sens un travail collaboratif exemplaire avec les partenaires publics, privés et universitaires d'Optimod'Lyon.

"Le Grand Lyon constitue une vaste plateforme expérimentale. C'est pour nous l'opportunité de tester de nouveaux applicatifs en situation réelle, de les améliorer avant de les mettre à disposition de nos clients", estime Laurent Jacques.

Renault Trucks, l'expertise fret urbain d'Optimod'Lyon

Dans le cadre du projet Optimod'Lyon, Renault Trucks travaille plus précisément sur le volet transport de marchandises et expérimente de nouveaux services pour ses chauffeurs, via la récupération de données de référence :

  • trafic en temps réel,
  • prédiction de trafic à 1 heure,
  • localisation et disponibilité des aires de livraison.

"Nous développons de nouvelles applications métier pour faciliter la communication entre le chauffeur, son entrepôt et son environnement... "Grâce à la compilation des données Grand Lyon, nous développons l'application "smart fret" par exemple." Aujourd'hui à l'état de prototype, "smart fret" est une sorte de GPS sur smartphone qui délivre une information de trafic en temps réel et prédictive à tous les chauffeurs Renault Trucks.

"Nous parions sur ces nouveaux systèmes interopérables pour optimiser les trajets de nos chauffeurs et réduire nos émissions carbone." De fait, l'ordonnancement intelligent des livraisons en ville doit permettre de limiter la congestion et la gêne occasionnée sur l'espace routier. Les temps de parcours s'en trouvent largement réduits, tout comme les consommations de carburant afférentes.

Lors de l'expérimentation en conditions réelles prévue à partir de 2014, Renault Trucks pourra évaluer auprès de ses clients l'intérêt et l'efficacité de ce type de services pour leurs missions quotidiennes. "L'enjeu pour nous est la transposition de ce type de services dans d'autres villes."

Optimod'Lyon et Renault Trucks en vidéo, témoignage de Laurent Jacques (novembre 2013)

 

 

En savoir plus

La standardisation d'un modèle lyonnais basé sur des données normées - et donc exploitables par tous - s'inscrit dans la perspective d'une réplicabilité à grande échelle.

Ceci est d'ailleurs l'objet du projet européen Opticities, qui constitue la déclinaison des enseignements locaux d'Optimod'Lyon à l'échelle européenne.