Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Lyon smart city : 2e vague de tests pour l'expérimentation Grizzly menée dans le Grand Lyon, les conditions de l'innovation

le 21 janvier 2014

Depuis novembre 2012, le Grand Lyon et la start-up lyonnaise Hikob mènent une expérimentation basée sur des capteurs de température de voirie intelligents, à l'échelle de 11 sites test sur l'agglomération lyonnaise.

GrizzLY c'est son nom, doit permettre d'affiner les prévisions météorologiques pour optimiser, in fine, les opérations de viabilité hivernale.

GrizzLY, équiper le territoire

Start-up "made in Lyon" sortie de l'incubateur Créalys, Hikob se spécialise dans l'exploitation distante de mesures, via des capteurs connectés et autonomes en énergie. "Les instruments que nous concevons remplissent trois fonctions essentielles : mesurer une information clé, la transformer à des fins d'exploitation et communiquer cette information via un système informatique dédié", précise Guillaume Chelius, président d'Hikob.

Dans le cas présent, le capteur sans fil GrizzLY, adapté pour l'expérimentation éponyme, enregistre des paramètres essentiels à la prédiction de la neige et du verglas - à savoir la température et l'humidité au niveau de la chaussée.

Au total, 11 sites jugés représentatifs de la diversité du territoire communautaire ont été retenus.

Très pratiquement, 60 capteurs GrizzLY, à peine plus gros qu'un oeuf, sont logés dans la chaussée, à fleur de bitume. D'ici, ils enregistrent les informations, rapatriées par ondes radio jusqu'à des boîtiers idéalement fixés en haut des feux tricolores. En bout de circuit, un site internet dédié permet l'affichage des courbes de mesure pour chacun des périmètres identifiés.

GrizzLY, affiner les prévisions météorologiques

Initialement, le Grand Lyon se basait uniquement sur les bulletins prévisionnels de Météo France pour prendre la décision d'envoyer - ou non - les équipes de déneigement sur site.

"C'est cette posture du tout ou rien qu'il s'agissait de faire évoluer" insiste le président d'Hikob. Les capteurs GrizzLY vont permettre de préciser ces bulletins prévisionnels grâce aux données d'observations en temps réel.

Avec ses 515 km2 le Grand Lyon réunit 58 communes et plus encore de situations de tests inédites. "S'il neige sur les Monts d'Or, les flocons ne tombent pas forcément sur Lyon", illustre Guillaume Chelius. Autre particularité locale : les nombreux ponts qui jalonnent le parcours du Rhône et de la Saône présentent des caractéristiques tout à fait singulières.

L'expérimentation à l'oeuvre jusqu'en mars 2014 devrait permettre au Grand Lyon de bâtir une politique de salage différenciée en période de viabilité hivernale.

GrizzLY, collaborer "innovant"

L'idée de "faire ensemble" naît d'une rencontre entre les services urbains du Grand Lyon et Hikob. La direction de la propreté du Grand Lyon était intéressée par les potentialités des capteurs intelligents appliqués au dispositif de viabilité hivernale. La société Hikob était, quant à elle, désireuse de "booster" son activité. Le dispositif INNOV'R a permis de concrétiser cette idée.

De fait, l'appel à projets permanent pour le soutien des éco-innovations en Rhône-Alpes INNOV'R identifie Lyon comme un territoire d'expérimentation privilégié. "Alors que le Grand Lyon trouvait l'occasion d'affiner ses prévisions climatiques avec la mise à disposition à moindre coût de nos systèmes, nous gagnions la formidable opportunité de tester nos instruments en situation réelle, se souvient Guillaume Chelius. Et quel territoire d'expérimentation ! Toutes les conditions de l'innovation y sont réunies !"

GrizzLY, améliorer l'exploitation de la ville intelligente

"L'expérimentation GrizzLY s'inscrit précisément dans la démarche smart city initiée par le Grand Lyon, au sens où elle introduit de nouveaux outils de collecte de données, capables d'améliorer l'exploitation de la ville et le service rendu aux usagers" soutient Guillaume Chelius.

Outre l'anticipation des opérations de salage, GrizzLY doit permettre de concentrer les interventions aux endroits critiques. Dans le même temps, la moindre sollicitation des saleuses permet de limiter le nombre de véhicules en mouvement. Résultats : un trafic plus fluide pour moins d'émissions de Co2.

Le Grand Lyon et Hikob ont engagé le 27 novembre 2013 le deuxième "hiver-expérimental" - pour mémoire, une première vague de tests avait déjà eu lieu de novembre 2012 à mars 2013. Les résultats de l'expérimentation sont attendus en mars 2014.

GrizzLY en vidéo, témoignage du fondateur d'Hikob

 

 

En savoir plus

Une convention de partenariat à titre gratuit identifie le Grand Lyon et HiKoB copropriétaires de la donnée R&D.