Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Lyon French Tech : 6 chantiers phares pour le comité exécutif

le 2 juillet 2015

Pour être la plus cohérente possible avec les entreprises qui sont au cœur de sa démarche, l’association Lyon French Tech a adopté un mode d’organisation de type "startup". Avec la volonté de créer un comité exécutif regroupant des acteurs de différents horizons.

La richesse du comité exécutif

Le comité exécutif mis en place est composé de personnes issues des cinq organes du Conseil d’Administration. Tous les collèges sont ainsi présents : Entreprises, Institutionnel, Académique, Organisations professionnelles du Numérique et Accompagnement.

Cela permet à l’ensemble des acteurs concernés par la démarche French Tech de prendre pleinement part au projet.

À chacun son chantier

Chaque membre du comité exécutif aura un rôle précis à jouer dans l’émergence et l’accompagnement de la démarche Lyon French Tech. Avec notamment le pilotage de six chantiers phares pour l’association :

  • Transformation Numérique des entreprises et du secteur public, piloté par TUBA ;
  • Halle Girard (futur lieu d'accueil de la French Tech) ;
  • Éducation / Formation, co-piloté par la Comue Université de Lyon et l’EM Lyon ;
  • Accompagnement / Financement, co-piloté par Axeleo et Boost In Lyon ;
  • Écosystème institutionnel et dynamique régionale, piloté par la Caisse des Dépôts et consignations ;
  • Attractivité du territoire, piloté par l’Aderly.

La démarche Lyon French Tech

Labellisée Métropole French Tech en novembre 2014, Lyon s’engage pour la croissance et le rayonnement international des startups numériques de son territoire. Lyon French Tech permet à l’agglomération lyonnaise d’affirmer sa position de territoire numérique majeur à l’échelle hexagonale.

Pépinières numériques, espaces de co-working, pôles, clusters et accélérateurs travaillent tous ensemble pour favoriser l’émergence de startups innovantes et contribuer au déploiement de l’éco-système numérique, fort de 7 000 entreprises et 42 000 emplois sur le territoire.