Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

L'Entreprise 2009 : Lyon, ville la plus attractive des grandes métropoles françaises

le 12 novembre 2009

Mettre l'esprit d'entreprise au service du développement économique

La métropole lyonnaise confirme ainsi son statut de centre névralgique de l'entrepreneuriat et fait connaître encore un peu mieux les raisons de son succès, en l'occurrence son art de mettre l'esprit d'entreprise au service du développement économique.

TOP 15 d'ECER (European Cities Entrepreneurship Ranking)

Un résultat qui vient également confirmer la place de Lyon dans le TOP 15 d'ECER (European Cities Entrepreneurship Ranking) qui a réalisé un classement européen 2009 des villes les plus entrepreneuriales.

L'entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l'agglomération lyonnaise. Il s'agit d'un vecteur d'insertion sociale et de créations d'emplois qui contribue fortement au renouvellement du tissu économique.

Le dispositif « Lyon, Ville de l'Entrepreneuriat »

Le dispositif « Lyon, Ville de l'Entrepreneuriat » (LVE), sous la présidence de Marie-Christine Lombard, et soutenu fortement par David Kimelfeld, vice-président du Grand Lyon en charge du développement économique, atteste de cette priorité.

Ce dispositif partenarial, unique en France par son mode de gouvernance, a pour ambition d'accompagner les créateurs afin notamment d'améliorer la pérennité des entreprises créées. Pour atteindre cet objectif, les structures travaillent en réseau pour faciliter le parcours du porteur de projet et faire en sorte qu'il bénéficie d'un accompagnement adapté à ses besoins et son profil.

Cela est rendu possible grâce à de nombreux acteurs comme :

  • l'association Action'elles,
  • le Centre d'Information Départemental des Femmes et des Familles (CIDFF) ou encore
  • la CCI

à qui le Grand Lyon a souhaité renouveler son soutien hier lors du conseil communautaire.

L'action d'associations

En effet, l'action d'associations intervenant spécifiquement auprès du public féminin représente un enjeu important sur l'agglomération : le pourcentage de femmes créatrices d' entreprises dans l'agglomération lyonnaise s'élève à environ 35% contre 26% aux niveaux national et régional.

Le CIDFF

Le CIDFF reçoit lui essentiellement un public en difficulté dans une logique d'insertion par l'économique ou de création d'activités. En 2009 les perspectives sont nombreuses, avec la poursuite de l'accueil et de l'accompagnement, la mise en place de réunions thématiques pour les créatrices en suivi post-création et renforcer les actions dans les quartiers Politique de la ville (Bron, Rillieux-la-Pape, Vénissieux, Vaulx-en-Velin et la Duchère).

C'est dans ce contexte que Le Grand Lyon versera une subvention de 10 000 euros à Action'elles et de 35 000 euros au CIDFF.

La CCI

La CCI anime quant à elle le Centre Européen d'Entreprise et d'Innovation (CEEI) Novacité, dont l'objectif est d'accompagner les porteurs de projets innovants lors de la création de l'entreprise et au cours des 3 premières années d'existence. Au regard de son implication dans le dispositif LVE, le Grand Lyon versera une subvention de 80 000 euros pour pérenniser les actions conduites en 2008 et permettre le lancement de nouvelles initiatives.

 

L'ensemble de ces actions participe largement au dynamisme économique de l'agglomération. Les dispositifs mis en place portent leurs fruits et permettent au Grand Lyon de figurer parmi les territoires les plus attractifs pour les créateurs d'entreprise.

Une belle récompense pour une ville comme Lyon qui souhaite compter encore davantage parmi les métropoles de référence.