Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Irisbus : essais comparatifs d'autobus diesel face à un Citelis hybride sur le réseau lyonnais

le 20 décembre 2010

Irisbus, le constructeur lyonnais de bus (siège à Saint-Priest) a réalisé des essais comparatifs d'autobus diesel face à un Citelis hybride sur le réseau lyonnais.

Verdict : le véhicule propre mérite amplement son qualificatif

Pour s'inscrire dans de réelles conditions d'exploitation, les véhicules participant au test (un Citelis hybride de 12 m et son cousin diesel prêté par le Sytral et Keolis Lyon) ont respecté les stationnements aux arrêts avec ouverture des portes, et étaient lestés pour simuler une cinquantaine de passagers à bord.

Victoire de l'hybride

Les résultats sont sans appel, les gains de consommation ont été particulièrement significatifs et plaident en faveur du Citelis hybride doté de la technologie BAE Systems (la solution d'hybridation choisie par Irisbus Iveco).

  • Sur la ligne 27 (Laurent Bonnevay - Hôtel de Ville), de type urbain plat, le Citelis hybride a enregistré une réduction de consommation de 39 % par rapport à son équivalent diesel, à une vitesse moyenne de 11,5 km/h.
  • Il garde un bel avantage sur la ligne 49 (Perrache - Sainte-Foy-les-Lyon), de type urbain vallonné, en consommant 33 % de carburant en moins, à 12,8 km/h de moyenne.
  • Enfin sur la ligne 40 (Pêcherie - Neuville), plus mixte avec un parcours urbain / interurbain, l'hybride reste moins gourmand que le diesel avec une consommation inférieure de 29 %, à 24 km/h de moyenne.

Prêt pour l'exploitation

L'homologation officielle des autobus hybrides Irisbus et Heuliez Bus doit intervenir pour la fin 2010. Le constructeur a néanmoins déjà répondu à divers appels d'offres notamment pour la RATP et à Toulon.

Au total, quatre autobus de pré-série sillonnent actuellement l'Hexagone pour une campagne d'essais et de démonstrations dans différents réseaux. Le GX 427 qui participe à cette tournée est le modèle exposé à Paris en juin 2010 pendant Transports Publics 2010. Il a été vendu à la Communauté d'agglomération du Grand Poitiers, qui le mettra en service sur la ligne 1 (Campus - Futuroscope) au début du mois de janvier 2011.