Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Investissements d'avenir : candidature de Lyon pour un institut hospitalo-universitaire (IHU) dédié au cerveau et à la santé mentale (CESAME)

le 14 janvier 2011

En Europe, 1 personne sur 3 est frappée d'une pathologie en lien direct ou indirect avec le cerveau.

Le projet Lyonnais d'institut hospitalo-universitaire (IHU) CESAME se propose de répondre à ce défi. Candidat au programme « Investissements d'avenir » (Grand Emprunt), il revendique un rapprochement entre les connaissances du cerveau, les maladies cérébrales et les activités mentales opérant ainsi une réelle ouverture des neurosciences à la santé mentale et à la société. Le projet s'appuie sur des compétences internationalement reconnues et diversifiées.

Largement soutenu par les mondes académique, hospitalier et industriel, le projet CESAME dispose de tous les atouts pour la création d'un pôle d'excellence hospitalo-universitaire apte à développer des thérapies innovantes rapidement transférables vers la pratique médicale. Il fédère d'ores-et-déjà un tissu industriel désireux de s'associer à sa démarche de valorisation économique. Son budget s'élève à 248 M€.

Le leitmotiv de CESAME : « Un cerveau pour la vie »

« C'est la première fois qu'un centre dédié aux liens entre cerveau et santé mentale va réunir maladies neurologiques et maladies psychiatriques sous une même bannière», affirme François Mauguière, Directeur de la Fondation Neurodis et porteur du projet CESAME.

Le nouvel IHU Cerveau et Santé Mentale appréhende en effet le cerveau dans ses quatre dimensions et en tant qu'organe unique :

  • « plastique » en constante évolution au cours de son développement et des apprentissages,
  • « opérationnel » pour percevoir, agir, se souvenir, décider,
  • « émotionnel » pour s'ouvrir à l'autre et s'épanouir,
  • « social » pour comprendre la société, s'y adapter et contribuer à son évolution… pour toute la vie.

L'Institut CESAME déclinera ainsi 4 axes thématiques :

  • développement neural, dégénérescence et réparation cérébrale,
  • dysfonctionnement des réseaux neuronaux et remédiation,
  • neuro-protection, réadaptation et interfaces cerveau-machine,
  • psychopathologies, troubles cognitifs, santé mentale et société.

Porté par le Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Université de Lyon et initié au sein de la Fondation Neurodis, le projet d'institut hospitalo-universitaire CESAME a été déposé le 5 novembre 2010 auprès de l'Agence Nationale pour la Recherche (ANR).

Caractérisé par son originalité et l'unanimité qu'il a rapidement faite parmi tous ses partenaires (industrie, collectivités locales, structures à vocation sociale ou économique), CESAME s'appuie sur une masse critique forte, doublée d'une grande diversité de compétences dans le domaine

Il associe les 3 universités lyonnaises.

Son siège sera établi sur le Neurocampus Lyon Santé Est, au coeur d'un périmètre de 100 hectares qui rassemble toute l'excellence de la recherche, des soins et de l'enseignement. En effet, ce lieu compte déjà :

  • le premier Hôpital Universitaire européen consacré à la neurologie et la neurochirurgie,
  • le Centre Hospitalier Psychiatrique Le Vinatier,
  • la plate-forme d'imagerie multimodale CERMEP,
  • des plates-formes technologiques, ainsi que
  • l'ensemble des structures de recherche en neurosciences de Lyon.

Un CESAME mérité pour Lyon

La valeur du dossier de candidature et la différenciation de Lyon reposent sur :

Largement ouvert sur le monde extérieur, et en adéquation avec les politiques nationale et européenne de recherche, l'IHU CESAME, qui prône le rapprochement entre connaissances du cerveau, maladies cérébrales et activités mentales, pourrait se concrétiser en une réponse originale à des enjeux stratégiques.

Le budget s'élève à 248 M€ dont 80 M€ pourraient être mobilisés dans le cadre du programme Investissements d'avenir (Grand Emprunt).

En savoir plus

La réponse quant à la labellisation effective de CESAME est attendue au premier trimestre 2011.