Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

IDEEL : signature d'une première convention de financement sur 3 ans le 13 juin 2013

le 11 juillet 2013

IDEEL a signé sa première convention de financement le 13 juin 2013. Cet engagement - pour une première période de 3 ans - ouvre la voie à la mise en oeuvre d'une aide globale de 40 millions d'euros du programme des Investissements d'avenir, gérée par l'ANR.

Sélectionné à l'issue de l'appel à manifestations d'intérêt sur les IEED, l'institut IDEEL est installé à Solaize, au coeur de la Vallée de la Chimie. Sa finalité ? Développer des solutions innovantes au service de l'usine du futur, en rendant plus propres et plus économes les procédés industriels et en transformant les rejets industriels en produits valorisables ou en nouvelles sources d'énergie.

IDEEL, une politique de R&D ambitieuse

La stratégie de R&D menée par IDEEL et ses partenaires est structurée en 10 programmes complémentaires sur 10 ans, pour un budget total pouvant atteindre 140 millions d'euros.

Trois programmes visent à développer des outils génériques nécessaires au développement de procédés industriels innovants et performants.

Les sept autres programmes de R&D, plus appliqués, concernent les filières industrielles. Il s'agit des bioénergies, du captage du CO2 et de sa valorisation, des biomatériaux, de la chimie bio-sourcée, de l'efficacité énergétique des usines et du recyclage.

L'accompagnement de ces programmes de R&D est soutenu par un important plan d'investissements de l'ordre de 30 millions d'euros sur 6 ans permettant à IDEEL de se doter de plateformes technologiques et de pilotes pré-industriels.

IDEEL, une stratégie adaptée à une mise sur le marché rapide des innovations

La structuration des programmes de R&D IDEEL vise à permettre la mise sur le marché, dans les délais les plus brefs, de solutions innovantes au service des filières industrielles. En effet, toute la R&D réalisée par les équipes d'IDEEL et celles de ses partenaires sur ses différents programmes concerne essentiellement une recherche appliquée.

IDEEL reste très proche du tissu industriel des PME et des groupes industriels. Les innovations et la propriété intellectuelle résultant de ses travaux, testées et validées sur ses plateformes technologiques et au travers de pilotes pré-industriels, feront l'objet d'accords de licence permettant leur exploitation immédiate par les acquéreurs.

Les enjeux socio-économiques à moyen et long terme sont considérables. Non seulement sur le plan environnemental avec la mise au point de procédés plus propres et plus efficients, mais aussi sur le plan économique au travers de la création de nouvelles filières industrielles, de nouveaux domaines d'ingénierie et de services associés, créateurs de richesse et d'emploi au niveau local et national.

Les retombées économiques attendues visent la création directe ou indirecte de près de 2 000 d'emplois.

En savoir plus

IDEEL est une SAS au capital de 300 000 EUR qui compte quatre actionnaires privés (Arkema, GDF Suez, Rhodia, Suez Environnement) et deux actionnaires publics (IFP Energies Nouvelles et l'Université de Lyon).

IDEEL est hébergé au coeur de la Vallée de la chimie (à proximité de Lyon) dans les locaux d'Axel'One.

La R&D d'IDEEL s'articule autour d'un programme transverse (incluant simulation numérique, analyse industrielle et évaluation environnementale) et trois programmes filières : bioénergies, procédés bas carbone et recyclage.

La création de la société a reçu le soutien :

  • des pôles de compétitivité Axelera, Tenerrdis, LUTB, Viaméca, Plastipolis et Trimatec,
  • de l'ARDI ainsi que
  • des collectivités du Grand Lyon, de Saint-Etienne Métropole, de la Région Rhône-Alpes,
  • d'entreprises (Total, BlueStar Silicones, Technip, Recupyl, Prosernat, Eurecat),
  • de centres de recherche (IFTH, CEA, FCBA, CTP) et
  • d'Interfora.