Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

genOway : résultats financiers du 1er semestre 2010

le 19 octobre 2010

genOway, société de biotechnologie spécialisée dans la modélisation et le développement de modèles de recherche génétiquement modifiés pour l'industrie, a publié le 1er octobre 2010, ses résultats financiers pour le premier semestre 2010, clos au 30 juin 2010.

  • Accélération de la croissance du chiffre d'affaires (+10 %)
  • Augmentation sensible de la rentabilité de l'exploitation (11 % du chiffre d'affaires)
  • Poursuite du renforcement de la trésorerie à 5,2 M€ (+13 %)

Déclaration d'Alexandre Fraichard, Président Directeur Général de genOway

"La société a retrouvé une croissance à deux chiffres tout en améliorant fortement sa rentabilité. La croissance du chiffre d'affaires de 10 % s'accompagne d'une rentabilité opérationnelle supérieure à 10 %. Le résultat net est également en très forte croissance malgré des charges exceptionnelles non récurrentes. Ces résultats confirment l'évolution positive constatée en 2008 et 2009. Les gains de productivité se poursuivent et contribuent chaque jour un peu plus à la rentabilité de la société. genOway anticipe une deuxième partie de l'année dynamique, sur la même tendance que le premier semestre. Ces résultats nous confortent dans notre stratégie de croissance rentable et dans notre choix d'un positionnement de fournisseur à haute valeur ajoutée sur un marché des rongeurs génétiquement modifiés lui aussi en croissance."

Répartition des revenus du 1er semestre 2010

Les revenus du 1er semestre 2010 se répartissent de la manière suivante :

  • Le chiffre d'affaires généré par la vente de modèles de recherche génétiquement modifiés pour l'industrie biopharmaceutique et les centres de recherche académiques a progressé de 10 % pour atteindre 3,6 M€ (chiffre d'affaires semestriel record) contre 3,3 M€ au 30 juin de l'année dernière.
  • genOway a généré d'autres revenus d'un montant de 0,8 M€ (contre 0,7 M€ au 30 juin 2009) provenant pour l'essentiel du crédit impôt recherche. Au final, le total des revenus comptabilisé par la Société au cours du premier semestre 2010 atteint 4,4 M€ contre 4,0 M€ au 30 juin 2009.
  • La Société a poursuivi cette année encore sa politique d'optimisation des coûts et associe à une croissance du chiffre d'affaires de plus de 10 %, une rentabilité d'exploitation de 11 % du chiffre d'affaires avec un résultat d'exploitation qui s'établit au 30 juin 2010 à 0,4 M€ (0,06 M€ au 30/06/2009).

Au final, après résultat exceptionnel, contenant des évènements négatifs non récurrents, le résultat net est un bénéfice de 0,12 M€ contre 0,03 M€ au 30 juin 2009.

Trésorie

En termes de trésorerie, l'activité a dégagé un excédent de 0,4 M€ sur le premier semestre 2010 contre 0,9 M€ à la fin du 1er semestre 2009 ; cependant la trésorerie du 1er semestre 2009 comportait des éléments positifs non récurrents pour 900 000 €. Au 30 juin 2010, la position de trésorerie nette de la Société ressort en forte amélioration à 5,2 M€ contre 4,6 M€ à la fin 2009 et 4,0 M€ à la fin du 1er semestre 2009.

La société n'a aucun endettement financier au 30 juin 2010.

Principaux faits marquants du premier semestre 2010

Le semestre a été marqué par l'acquisition d'une licence exclusive sur la technologie des cellules souches olfactives grâce au partenariat signé avec l'Université de Griffith (Brisbane, Australie). Cette technologie extrêmement novatrice et prometteuse représente une opportunité de développement très significative pour genOway.

En termes d'activité, la Société s'est positionnée sur le marché nippon, marché en plein redémarrage, en concrétisant de nouveaux contrats avec trois groupes biopharmaceutiques japonais faisant partie du « Top Ten » de l'industrie biopharmaceutique locale. Parallèlement, elle a reconduit durant les six premiers mois de l'année des contrats cadres de plusieurs millions d'euros avec des sociétés biopharmaceutiques de premier plan.

Enfin, côté R&D, la société a été sélectionnée pour participer aux programmes européens AtheroRemo et Myores respectivement dans les domaines des pathologies cardiovasculaires et musculaires. Ces deux projets sont financés par l'Union Européenne à hauteur de 23 M€ et s'étendent sur 5 ans.

Perspectives favorables sur la seconde moitié de 2010 et l'ensemble de l'année 2011

Les données publiées dernièrement par le Home Office Britannique mettant en avant les perspectives offertes par la forte croissance du marché des rongeurs génétiquement modifiés permettent à genOway de se montrer confiant en l'avenir.

En septembre 2010, la société a renouvelé un contrat majeur avec l'Université de Francfort (le précédent accord avait débouché sur plus de 800 000 € de revenus).

Du point de vue de la production, le lancement et l'intégration de la plateforme StemCellHY2 dans le courant du premier semestre 2011 devraient permettre de nouveaux gains de productivité sur 2011 et raccourcir encore les temps de développement des modèles animaux.

En savoir plus

genOway est une société lyonnaise de biotechnologie qui développe des modèles de recherche génétiquement modifiés à forte valeur ajoutée pour l’industrie bio-pharmaceutique, chimique, agrochimique et agroalimentaire et pour la recherche académique.