Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Gaya : pose de la première pierre de la plateforme de R&D pour la filière biométhane de 2e génération à Saint-Fons en octobre 2013

le 29 octobre 2013

La première pierre de la plateforme de recherche et développement Gaya pour la production de biométhane de 2e génération (2G) à partir de biomasse a été posée le vendredi 25 octobre 2013, à Saint-Fons.

Gaya, un projet de R&D ambitieux et unique en Europe

Le projet Gaya vise à mettre en place une filière industrielle innovante et performante de biométhane produit par conversion thermochimique au niveau technique, économique et environnemental.

Pour atteindre l'objectif de l'industrialisation, des verrous scientifiques et technologiques nécessitent d'être levés tout au long de la chaîne. Ainsi, le projet Gaya intègre un programme de R&D financé par la France et auquel participent plusieurs acteurs européens. Le budget total du projet Gaya s'élève à 47 millions d'euros.

Son outil expérimental principal est sa plateforme de démonstrateurs.

Gaya, une plateforme R&D de démonstrateurs unique en Europe

Située au coeur de la Vallée de la Chimie à Saint-Fons, la plateforme R&D Gaya est un équipement unique en Europe. Son objectif est de valider le modèle technologique et économique de la filière biométhane 2G.

Ses démonstrateurs sur l'ensemble de la filière (approvisionnement, gazéification, méthanation, traitement de gaz de synthèse et valorisation carburant du biométhane) permettront de concevoir et d'expérimenter à l'échelle semi-industrielle les étapes successives de la transformation de la biomasse en biométhane. Il sera produit par gazéification de la biomasse suite à une conversion thermochimique (gazéification suivie d'une méthanation). Environ 30 ingénieurs et techniciens travailleront sur le site.

La mise en service de la plateforme expérimentale aura lieu courant 2015 et l'industrialisation de la filière de production de biométhane 2G est prévue en 2017.

La plateforme Gaya a pour objectif d'atteindre un fonctionnement 24h/24, 7j/7, pendant 23 semaines par an et de tester une grande variété de conditions. Elle s'articulera autour de 4 éléments clés :

  • une chaine d'approvisionnement en biomasses classiques (bois, paille) et atypiques (sous-produits industriels, agricoles, etc.) ;
  • un démonstrateur de gazéification intégrant la phase d'épuration du syngas ;
  • un démonstrateur de méthanation (traitement du syngas en amont et procédé de méthanation avec mise aux spécifications du biométhane) ;
  • un démonstrateur de valorisation local en bioGNV du biométhane produit, incluant une démonstration véhicule.

Conçue sous forme de modules facilitant son évolution, elle permettra la mise en place de tests indépendants sur chacune des parties du procédé.

La plateforme travaillera en synergie avec l'Institut d'excellence sur les énergies décarbonnées IDEEL, qui vise à développer les procédés de demain pour l'industrie de l'énergie, la chimie et l'environnement.

Les partenaires du projet Gaya

Le projet Gaya rassemble 11 partenaires :

  • GDF Suez qui coordonne le projet ;
  • 3 experts de la biomasse :
    • le Centre technique du papier (CTP),
    • l'Institut technologique "Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement" (FCBA),
    • l'Union de la coopération forestière française (UCFF) ;
  • 7 experts des procédés de gazéification :
    • le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad),
    • le Centre de recherche d'Albi en génie des procédés du solide divisé, de l'énergie et de l'environnement (RAPSODEE),
    • le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA),
    • le Laboratoire de génie chimique (LGC),
    • le Laboratoire des réactions et de génie des procédés (LRGP),
    • la société Repotec,
    • l'Unité de catalyse et de chimie du solide (UCCS).

Le projet Gaya a été sélectionné dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) de l'ADEME "Biocarburants de seconde génération" du Fonds démonstrateur de recherche. L'ADEME finance ainsi le projet Gaya à hauteur de 19 millions d'euros.

Le pôle de compétitivité rhônalpin Tenerrdis soutient le projet Gaya auquel il a attribué son label.

En savoir plus

La plateforme Gaya est un dispositif de R&D ouvert à tous les acteurs et industriels désireux de développer et tester des équipements destinés à porter le développement de la filière biométhane de 2e génération.

Le Grand Lyon soutient ce projet en mettant à disposition de GDF Suez 1,6 ha de foncier. En effet, la plateforme Gaya s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement de la filière cleantech et vise à ce que l'agglomération lyonnaise devienne une référence européenne dans le domaine.