Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : septembre 2010

le 21 décembre 2010

Au mois de septembre 2010, tous les indicateurs sont au vert. L'hôtellerie lyonnaise a bénéficié d'une demande soutenue de la clientèle d'affaires.

Les augmentations sont particulièrement fortes pour l'hôtellerie haut de gamme avec un taux de croissance à deux chiffres. Cette catégorie avait été plus exposée à la crise et retrouve des niveaux d'activités encourageants.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Septembre 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

78,5 %

74,0 %

75,1 %

76,0 %

77,8 %

77,7 %

76,8 %

Var. / n-1

7,7 %

13,3 %

12,1 %

6,3 %

1,4 %

8,3 %

6,1 %

RMC 2010

183 €

119 €

134 €

99 €

73 €

42 €

83 €

Var. / n-1

4,9 %

1,5 %

3,0 %

0,0 %

1,8 %

-0,9 %

1,6 %

RevPAR 2010

143 €

88 €

101 €

75 €

57 €

33 €

64 €

Var. / n-1

12,9 %

14,9 %

15,4 %

6,4 %

3,3 %

7,3 %

7,8 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Sept. 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

60,4 %

58,4 %

58,8 %

64,1 %

66,4 %

72,5 %

65,9 %

Var. / n-1

2,8 %

4,5 %

4,1 %

2,2 %

-3,9 %

4,3 %

1,0 %

RMC 2010

167 €

109 €

123 €

95 €

70 €

42 €

78 €

Var. / n-1

1,5 %

-1,1 %

-0,4 %

-0,9 %

2,6 %

-0,2 %

0,4 %

RevPAR 2010

101 €

64 €

72 €

61 €

46 €

30 €

51 €

Var. / n-1

4,3 %

3,3 %

3,6 %

1,3 %

-1,3 %

4,1 %

1,4 %

 

Septembre 2010 affiche un rebond de l'activité hôtelière lyonnaise !

Cette croissance est partagée par toutes les catégories et par tous les pôles de l'agglomération. Un contexte économique plus porteur que l'année dernière explique le dynamisme de la clientèle d'affaires. Au niveau européen, les échanges extérieurs progressent de 7 % contre une baisse de 12 % en 2009. De même, la production industrielle est en hausse de 8 % contre un recul de 15 % en 2009, et le PIB pourrait croître de 1,5 % en 2010 (contre - 4,1 % en 2009).

L'hôtellerie lyonnaise 4 étoiles

L'hôtellerie 4 étoiles est particulièrement dynamique avec des croissances de RevPAR jusqu'à 19 % pour le pôle Rive Gauche – Villeurbanne. Ces fortes croissances positionnent ainsi Lyon parmi les villes enregistrant les plus augmentations de chiffre d'affaires hébergement.

L'hôtellerie lyonnaise 3 étoiles

Sur le marché 3 étoiles, tous les pôles progressent de façon significative avec une progression particulièrement forte pour l'hypercentre.

L'hôtellerie lyonnaise 2 étoiles

La catégorie 2 étoiles affiche une hausse moyenne sur l'agglomération plus faible. Toutefois, plusieurs secteurs tirent bien leur épingle du jeu : +19 % pour l'entrée sud du Grand Lyon, + 10 % pour le secteur Gerland-Hôpitaux.

L'hôtellerie lyonnaise économique

Enfin, l'hôtellerie économique n'est pas en reste et affiche même une dynamique plus prononcée que la tendance nationale. Les taux d'occupation de ce marché flirtent avec les sommets.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles