Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : novembre 2011

le 18 janvier 2012

L'hôtellerie haut de gamme et la périphérie de Lyon connaissent un mois de novembre 2011 difficile avec une baisse du RevPAR de 6,5 %.

Seuls les établissements de milieu de gamme et économiques de Lyon tirent leur épingle du jeu avec des progressions qui s'échelonnent

  • de 2 % pour le marché économique et 3 étoiles
  • à près de 4 % pour les 2 étoiles.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Novembre 2011

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

67,6 %

59,6 %

61,5 %

67,8 %

70,9 %

70,2 %

68,0 %

Var. / n-1

-6,7 %

-14,5 %

-12,6 %

0,6 %

-2,7 %

-1,9 %

-3,2 %

RMC 2011

168 €

125 €

136 €

107 €

76 €

41 €

84 €

Var. / n-1

-8,2 %

-4,6 %

-5,3 %

-3,0 %

-0,1 %

3,0 %

-3,4 %

RevPAR 2011

113 €

75 €

84 €

72 €

54 €

29 €

57 €

Var. / n-1

-14,3 %

-18,4 %

-17,3 %

-2,4 %

-2,9 %

1,0 %

-6,5 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Nov

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

66,6 %

62,5 %

63,5 %

65,7 %

68,1 %

71,0 %

67,4 %

Var. / n-1

6,0 %

2,6 %

3,4 %

2,8 %

0,4 %

2,0 %

2,1 %

RMC 2011

175 €

118 €

132 €

102 €

73 €

40 €

81 €

Var. / n-1

2,8 %

4,8 %

4,5%

4,1 %

3,8 %

2,2 %

4,1 %

RevPAR 2011

117 €

74 €

84 €

67 €

50 €

28 €

55 €

Var. / n-1

8,9 %

7,6 %

8,1 %

7,0 %

4,2 %

4,2 %

6,3 %

 

Un mois de novembre 2011 difficile pour certains hôteliers lyonnais...

Le mois de novembre 2011 marque à nouveau une dégradation des indicateurs pour les hôtelleries 4 et 5 étoiles du Grand Lyon. Toutefois, contrairement au mois d'octobre 2011, la baisse touche également les autres catégories. Seul l'économique est épargné avec des performances qui se stabilisent.

Les évolutions sont disparates selon les zones. Sur l'hôtellerie milieu de gamme et économique, la périphérie Lyonnaise pâtit de la baisse de la fréquentation et du prix moyen alors que dans la ville de Lyon la tendance inverse est constatée. Si ces hôtels affichent une croissance, celle-ci reste faible.

Les hôtelleries 4 et 5 étoiles enregistrent un recul du taux d'occupation de -12,6 % sur l'agglomération lyonnaise. Ces établissements sont les plus affectés par le recul d'activité.

Lyon avait bénéficié en 2010 de la tenue de plusieurs évènements et du report de la clientèle d'octobre 2010 handicapée par les grèves.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles