Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : mars 2011

le 12 mai 2011

L'hôtellerie lyonnaise a traversé un trou d'air au mois de mars 2011. Le calendrier scolaire n'a pas été favorable au marché. L'occupation s'en est ressentie et a reculé. Ce recul de l'occupation doit être relativisé car il est lié au calendrier scolaire et qu'il n'a pas entraîné de baisse du prix moyen.

Au terme du premier trimestre 2011, Lyon affiche une reprise solide. L'occupation et la RMC progressent significativement par rapport à 2010 avec, au final, un chiffre d'affaires hébergement en forte hausse.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Mars 2011

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

60,8 %

59,5 %

59,8 %

62,6 %

68,8 %

75,6 %

67,4 %

Var. / n-1

-5,4 %

-5,8 %

-5,7 %

-10,4 %

-11,9 %

-1,3 %

-7,2 %

RMC 2011

164 €

116 €

128 €

104 €

74 €

40 €

80 €

Var. / n-1

-1,7 %

4,1 %

2,4 %

2,5 %

0,5 %

-0,5 %

0,2 %

RevPAR 2011

100 €

69 €

76 €

65 €

51 €

30 €

54 €

Var. / n-1

-6,9 %

-1,9 %

-3,4 %

-8,1 %

-11,4 %

-1,8 %

-7,1 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Mar.

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

61,8 %

60,8 %

61,0 %

64,2 %

69,3 %

73,3 %

67,5 %

Var. / n-1

8,5 %

10,9 %

10,4 %

4,7 %

3,9 %

7,3 %

6,2 %

RMC 2011

176 €

122 €

135 €

107 €

76 €

40 €

83 €

Var. / n-1

14,0 %

10,4 %

11,4 %

8,0 %

7,2 %

0,7 %

7,4 %

RevPAR 2011

109 €

74 €

82 €

68 €

53 €

29 €

56 €

Var. / n-1

23,8 %

22,4 %

23,0 %

13,1 %

11,4 %

8,0 %

14,0 %

 

La croissance de l'hôtellerie lyonnaise marque le pas en mars 2011

Pour la première fois, en 2011, la croissance de l'hôtellerie lyonnaise marque le pas. La fréquentation des hôtels a baissé dans toutes les catégories. Le recul de la fréquentation s'échelonne de 1 % pour l'hôtellerie économique, à près de 12 % pour les établissements 2 étoiles. En global, l'hôtellerie de Lyon enregistre une baisse de près de 7 % de sa fréquentation en mars 2011.

Cette baisse de l'occupation est essentiellement due au calendrier scolaire. Les vacances d'hiver de Lyon se concentraient, en 2010, sur le mois de février alors qu'en 2011, elles portaient essentiellement sur le mois de mars. L'activité affaires s'en est trouvée automatiquement impactée.

Les prix moyens ont cependant bien résisté à ce trou d'air puisqu'ils ont été stables par rapport à 2010. Seuls l'hôtellerie économique et les établissements très haut de gamme ont enregistré une très légère baisse de la RMC.

Le premier trimestre 2011 s'achève sur de bons résultats cumulés

En dépit d'un mois de mars 2011 morose, le premier trimestre 2011 s'achève sur de bons résultats cumulés. Depuis le début de l'année 2011, l'occupation et les prix moyens sont en très nette progression. Toutes catégories confondues, le chiffre d'affaires hébergement a progressé de 14 % par rapport au premier trimestre 2010.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles