Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : mai 2011

le 13 octobre 2011

Après des performances mitigées en mars 2011 et en avril 2011, l'hôtellerie lyonnaise a enregistré une vigoureuse croissance en mai 2011. En moyenne, le chiffre d'affaires hébergement (RevPAR) a augmenté de plus de 12 %.

Le marché a profité de la vigueur de la demande d'affaires. C'est notamment le cas pour l'hôtellerie haut de gamme ou le RevPAR enregistre une hausse de plus de 16 %.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Mai 2011

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

76,9 %

69,6 %

71,3 %

66,8 %

70,6 %

68,1 %

68,5 %

Var. / n-1

14,0 %

6,5 %

8,3 %

1,3 %

1,6 %

1,1 %

2,5 %

RMC 2011

171 €

120 €

133 €

104 €

75 €

40 €

84 €

Var. / n-1

1,3 %

9,7 %

7,4 %

10,7 %

12,3 %

2,4 %

9,4 %

RevPAR 2011

132 €

83 €

95 €

70 €

53 €

27 €

58 €

Var. / n-1

15,5 %

16,8 %

16,4 %

12,2 %

14,1 %

3,5 %

12,1 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Mai

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

65,1 %

62,6 %

63,2 %

64,6 %

70,1 %

71,6 %

67,6 %

Var. / n-1

11,9 %

9,8 %

10,3 %

3,6 %

3,9 %

4,6 %

5,0 %

RMC 2011

172 €

119 €

132 €

105 €

75 €

40 €

82 €

Var. / n-1

5,0 %

7,0 %

6,6 %

7,0 %

7,8 %

1,4 %

6,5%

RevPAR 2011

112 €

74 €

83 €

68 €

52 €

29 €

55 €

Var. / n-1

17,4 %

17,4 %

17,4 %

10,8 %

12,0 %

6,1 %

11,8 %

  

Une activité soutenue pour l'hôtellerie lyonnaise en mai 2011

L'hôtellerie lyonnaise a achevé le mois de mai 2011 sur une nouvelle progression du chiffre d'affaires hébergement (RevPAR). Celui-ci est, en moyenne, en augmentation de plus de 12 %. L'hôtellerie 2 à 5 étoiles affiche des hausses supérieures à 10 % tandis que l'hôtellerie économique présente une croissance plus modeste.

Le trou d'air enregistré en mars 2011 et les progressions modérées du mois d'avril 2011 semblent n'avoir été que des accidents de calendrier. Mai, traditionnellement propice à la demande d'affaires s'est révélé dynamique cette année, aidé en cela par un calendrier laissant peu de places aux ponts.

L'hôtellerie haut de gamme a construit sa progression sur une hausse conjointe de l'occupation (TO) et du prix moyen (RMC).

Pour les autres catégories, c'est surtout le prix moyen qui a assuré la croissance. Les catégories 2 et 3 étoiles enregistrent ainsi une augmentation du prix moyen de respectivement 12 % et 11 %.

Un marché de l'hôtellerie lyonnaise orienté à la hausse, en cumul annuel

En cumul, le marché reste résolument orienté à la hausse. La croissance moyenne du chiffre d'affaires hébergement est, en moyenne, en progression de près de 12 % depuis le début de l'année 2011.

Toutes les catégories profitent de ce qui semble s'annoncer comme une année de reprise même si le phénomène est beaucoup plus fort sur l'hôtellerie haut de gamme.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles