Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : mai 2010

le 16 juillet 2010

Depuis le mois de mars l'hôtellerie lyonnaise affiche des performances en progression par rapport à l'année passée. Le mois de mai poursuit sur cette heureuse série avec une progression de plus de 7 % de l'occupation et de près de 4 % pour le prix moyen. Ces performances sont encourageantes même si elles ne signifient pas encore un retour à la normale, les comparaisons se faisant avec une année de crise.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Mai 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

67,5 %

65,4 %

65,9 %

65,0 %

71,0 %

71,6 %

68,6 %

Var. / n-1

11,0 %

17,3 %

15,7 %

10,2 %

-0,2 %

10,0 %

7,3 %

RMC 2010

169 €

109 €

123 €

93 €

68 €

42 €

77 €

Var. / n-1

8,7 %

0,3 %

2,5 %

0,7 %

5,6 %

-0,7 %

3,7 %

RevPAR 2010

114 €

71 €

81 €

60 €

48 €

30 €

53 €

Var. / n-1

20,7 %

17,7 %

18,6 %

11,0 %

5,3 %

9,3 %

11,2 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Mai 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

58,2 %

57,0 %

57,3 %

62,4 %

68,4 %

73,3 %

65,9 %

Var. / n-1

2,2 %

1,9 %

2,0 %

0,6 %

-5,5 %

2,3 %

-0,8 %

RMC 2010

164 €

111 €

123 €

98 €

71 €

42 €

78 €

Var. / n-1

-1,3 %

-3,1 %

-2,6 %

-2,4 %

2,4 %

0,5 %

-0,5 %

RevPAR 2010

95 €

63 €

71 €

61 €

48 €

31 €

52 €

Var. / n-1

0,9 %

-1,3 %

-0,7 %

-1,8 %

-3,3 %

2,7 %

-1,3 %

 

Des performances en nette progression

Mois après mois, les performances de l'hôtellerie lyonnaise semblent confirmer le début de reprise enregistré depuis le mois de mars. Cette reprise reste toutefois encore fragile face à une économie européenne qui continue de souffrir. L'hôtellerie lyonnaise n'en affiche pas moins en mai des performances en nette progression.

A l'exception de l'hôtellerie 2 étoiles dont le taux d'occupation (TO) stagne, l'ensemble des catégories et familles hôtelières voit la fréquentation augmenter. Les hausses sont globalement supérieures à 10 %. La fréquentation des hôtels a bénéficié d'un calendrier faisant la part belle au business avec un nombre réduit de ponts.

Les prix moyens (RMC) sont également en voie d'amélioration avec une progression moyenne de près de 4 %. Les hôteliers ont fait preuve de retenue, modérant l'augmentation de leurs prix moyens pour ne pas casser la fréquentation.

Au final, le chiffre d'affaires hébergement (RevPAR) des hôtels lyonnais est en nette progression. L'augmentation va de 5 % pour l'hôtellerie 2 étoiles à près de 21 % pour les établissements les plus haut de gamme. Ces fortes progressions sont appréciables mais sont réalisées par rapport à une année 2009 qui était une année de crise.

Un début de reprise à confirmer...

Pour inscrire l'hôtellerie lyonnaise dans une véritable phase haussière du cycle hôtelier, il sera nécessaire de confirmer dans les mois qui viennent le début de reprise et de s'appuyer sur une économie dynamique.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles