Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : février 2010

le 30 avril 2010

Après un mois de janvier qui avait été difficile, le mois de février marque une bonne résistance. Les indicateurs sont toujours en retrait mais celui-ci est moins important que redouté. Ce phénomène est d'autant plus appréciable qu'il s'inscrit dans la tendance lyonnaise à une activité un peu moins forte les années paires que les années impaires.

Seules l'hôtellerie 4 étoiles Supérieur et la catégorie 2 étoiles affichent un recul plus marqué du chiffre d'affaires hébergement.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Février 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

51,4 %

58,9 %

49,5 %

58,6 %

63,9 %

73,9 %

62,3 %

Var. / n-1

-1,5 %

-6,2 %

-5,1 %

-1,3 %

-10,1 %

-1,1 %

-4,8 %

RMC 2010

137 €

109 €

115 €

96 €

70 €

42 €

75 €

Var. / n-1

-14,2 %

2,4 %

-2,7 %

-3,6 %

1,6 %

1,6 %

-1,2 %

RevPAR 2010

70 €

53 €

57 €

56 €

45 €

31 €

47 €

Var. / n-1

-15,5 %

-3,9 %

-7,6 %

-4,9 %

-8,7 %

0,5 %

-5,9 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Fév. 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

53,0 %

50,4 %

51,0 %

57,0 %

61,8 %

69,2 %

60,3 %

Var. / n-1

-9,2 %

-14,5 %

-13,2 %

-11,7 %

-13,5 %

-4,9 %

-10,8 %

RMC 2010

147 €

109 €

118 €

98 €

71 €

42 €

77 €

Var. / n-1

-17,9 %

-11,6 %

-13,3 %

-7,8 %

-2,2 %

0,7 %

-7,5 %

RevPAR 2010

78 €

55 €

60 €

56 €

44 €

29 €

47 €

Var. / n-1

-25,4 %

-24,4 %

-24,8 %

-18,6 %

-15,4 %

-4,3 %

-17,5 %

 

Une nouvelle dégradation des indicateurs

Le mois de février marque une nouvelle dégradation des indicateurs. Toutefois, à la différence de janvier, le recul des performances reste limité et se rapproche de ce que l'on peut observer traditionnellement entre les années paires et impaires.

  • La baisse du chiffre d'affaires hébergement est essentiellement due à une diminution du Taux d'Occupation (TO), en moyenne de moins de 5 %.
  • Le Prix Moyen (RMC) à plutôt bien résisté avec une décroissance d'environ 1 %. 

Une baisse des prix moyens

Février marque une évolution intéressante de plusieurs indicateurs. Ainsi certaines familles et catégories – 4 étoiles Supérieur, 3 étoiles, Economique – affichent des taux d'occupation en voie de stabilisation par rapport à l'année passée.

Quelques bonnes nouvelles apparaissent également en matière de RMC, l'hôtellerie économique, 2 étoiles et 4 étoiles Standard sont parvenues à faire progresser leur prix moyen.

Une baisse à relativiser

A l'exception de l'hôtellerie 4 étoiles Supérieur et des établissements 2 étoiles qui enregistrent une baisse sensible de leur chiffre d'affaires hébergement, due pour le premier à la baisse des prix moyens et au recul de l'occupation pour le second, le mois de février a bien résisté. Le phénomène est d'autant plus à saluer que nous sommes en années paires.

En savoir plus

TO = Taux d’Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles