Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : décembre 2011

le 24 février 2012

Le ralentissement de la croissance constatée, depuis octobre 2011 pour l'hôtellerie haut de gamme et novembre 2011 pour les autres catégories, se confirme en décembre 2011.

Malgré ce fléchissement au quatrième trimestre, les hôteliers de Lyon affichent des résultats en nette progression en 2011. Cette hausse est partagée par toutes les catégories et s'échelonne de 4 % à 9 % du chiffre d'affaires hébergement.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Décembre 2011

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

61,9 %

52,2 %

54,5 %

61,3 %

59,6 %

64,7 %

60,7 %

Var. / n-1

7,6 %

-7,3 %

-3,8 %

3,2 %

-4,6 %

-1,4 %

-1,1 %

RMC 2011

195 €

133 €

150 €

107 €

76 €

41 €

86 €

Var. / n-1

-2,4 %

1,6 %

1,6 %

-3,8 %

2,0 %

2,2 %

-0,3 %

RevPAR 2011

121 €

70 €

82 €

66 €

45 €

26 €

52 €

Var. / n-1

5,0 %

-5,8 %

-2,3 %

-0,7 %

-2,7 %

0,7 %

-1,4 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Déc.

4 étoiles
 supérieur
 5 étoiles

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles
 5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2011

66,2 %

61,6 %

62,7 %

65,3 %

67,4 %

70,4 %

66,8 %

Var. / n-1

6,1 %

1,9 %

2,9 %

2,8 %

0,0 %

1,7 %

1,9 %

RMC 2011

177 €

119 €

133 €

102 €

73 €

40 €

82 €

Var. / n-1

2,3 %

4,5 %

4,2 %

3,4 %

3,6 %

2,2 %

3,7 %

RevPAR 2011

117 €

73 €

84 €

67 €

49 €

28 €

55 €

Var. / n-1

8,6 %

6,4 %

7,2 %

6,3 %

3,6 %

3,9 %

5,6 %

Le ralentissement se confirme au mois de décembre 2011

La majorité des segments voit leur RevPAR stagner, voire baisser pour les hôtelleries 4 étoiles standard et 2 étoiles. Cette évolution est en phase avec la tendance constatée dans de nombreuses grandes agglomérations françaises.

Les établissements les plus luxueux tirent toutefois leur épingle du jeu en décembre 2011. La fréquentation est dynamique avec une progression de près de 8 % du taux d'occupation. Cette bonne performance est notamment à mettre en relation avec une attractivité de plus en plus forte de la fête des lumières pour la clientèle étrangère.

2011, une 2e année de croissance pour le Grand Lyon

Malgré ce fléchissement au dernier trimestre, l'année 2011 signe une deuxième année de croissance du RevPAR. L'activité a été soutenue par une reprise économique sensible sur Lyon et par un calendrier évènementiel rempli. Le retour de la demande individuelle d'affaires associé à un marché MICE actif ont conduit à la hausse du chiffre d'affaires hébergement.

Les hausses de RevPAR s'échelonnent ainsi de 4 % pour les marchés économiques et 2 étoiles à 7 % pour le marché haut de gamme.

Si la croissance est plus prononcée en hyper-centre, les hôteliers situés en périphérie bénéficient également d'une hausse de leurs performances.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles