Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Conjoncture hôtelière du Grand Lyon : août 2010

le 12 octobre 2010

Le mois d'août a été globalement fructueux pour l'hôtellerie lyonnaise. Le taux d'occupation des hôtels et le chiffre d'affaires hébergement ont progressé de plus de 5 % par rapport à l'année dernière.

Cette bonne nouvelle est toutefois à tempérer dans la mesure où une partie de la progression de la demande est issue d'un phénomène de rattrapage par rapport à une année 2009 qui avait été difficile au mois d'août, en particulier pour l'hôtellerie économique.

Résultats hôtellerie du Grand Lyon

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données mensuelles

Août 2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

47,3 %

42,6 %

43,7 %

53,3 %

47,1 %

61,8 %

51,6 %

Var. / n-1

-2,3 %

0,8 %

-0,1 %

4,5 %

1,8 %

12,4 %

5,0 %

RMC 2010

159 €

91 €

108 €

76 €

58 €

39 €

65 €

Var. / n-1

10,6 %

1,1 %

3,5 %

0,1 %

4,0 %

-1,3 %

0,0 %

RevPAR 2010

75 €

39 €

47 €

41 €

27 €

24 €

33 €

Var. / n-1

8,1 %

1,9 %

3,3 %

4,6 %

5,9 %

10,8 %

5,1 %

  

Observatoire hôtelier du Grand Lyon : données cumulées

Jan. à Août
2010

4 étoiles
 supérieur

4 étoiles
 standard

Moyenne
 4 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

Economique

Moyenne

TO 2010

58,1 %

56,4 %

56,8 %

62,7 %

65,0 %

71,8 %

64,5 %

Var. / n-1

1,7 %

3,2 %

2,8 %

1,8 %

-4,6 %

3,8 %

0,4 %

RMC 2010

164 €

108 €

121 €

95 €

69 €

42 €

77 €

Var. / n-1

0,8 %

-1,6 %

-1,1 %

-1,0 %

2,7 %

-0,2 %

0,1 %

RevPAR 2010

95 €

61 €

69 €

59 €

45 €

30 €

50 €

Var. / n-1

2,4 %

1,5 %

1,7 %

0,8 %

-2,0 %

3,6 %

0,5 %

 

La fréquentation de l'hôtellerie lyonnaise a repris, au mois d'août, le chemin de la croissance

La demande – Taux d'Occupation (TO) – a progressé de 5 % sur l'agglomération. La hausse est particulièrement forte dans l'hôtellerie économique avec un taux de croissance supérieur à 12 %. Le travail de fond initié par l'ensemble des acteurs touristiques paie et voit la ville attirer un grand nombre de touristes.

Cette augmentation est cependant à temporiser

Les progressions de la demande portent essentiellement sur l'hôtellerie économique et 3 étoiles. Les autres catégories enregistrent des taux d'occupation en stagnation, voire en recul pour l'hôtellerie la plus haut de gamme. Le mouvement à la hausse est donc loin d'être homogène.

De plus, la très forte croissance de l'occupation des établissements économiques est à remettre en perspective avec un mois d'août 2009 qui avait été particulièrement difficile. La croissance observée procède donc davantage d'un phénomène de rattrapage que d'une nouvelle dynamique.

Un chiffre d'affaires hébergement en croissance

Il n'empêche, le chiffre d'affaires hébergement de l'ensemble des catégories affiche une croissance s'échelonnant de 2 % pour les hôtels 4 étoiles Standard à près de 11 % pour l'hôtellerie économique.

Un prix moyen optimisé

Les Revenues Managers n'ont pas ménagé leurs efforts pour optimiser le prix moyen au regard du taux de remplissage. Dans l'hôtellerie la plus haut de gamme, ces efforts ont permis de gagner près de 11 % sur le prix moyen alors que, dans le même temps, l'occupation fléchissait de plus de 2 %.

En savoir plus

TO = Taux d'Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambres disponibles