Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

CLARA : essai clinique de phase 1 pour les synovialo-sarcomes (projet Synfizz), une 1re mondiale !

le 3 mai 2012

L'AFSSAPS a autorisé, le 13 octobre 2011, les laboratoires OncoTherapy Science France à poursuivre la mise au point d'un nouveau traitement des synovialo-sarcomes.

C'est une première mondiale pour ce type de cancer pour lequel il n'existe actuellement aucun traitement ciblé.

Le démarrage de cet essai clinique (en janvier 2012) constitue une étape décisive du développement d'un traitement innovant couplant un anticorps à de la radiothérapie pour traiter les patients atteints de Synovialo-Sarcome.

Ces essais sont conduits dans le cadre d'un partenariat avec le Centre Léon Bérard, représenté par le Pr. Jean-Yves Blay (Président de l'EORTC).

Le projet est financé par le Cancéropole Lyon Auvergne Rhône-Alpes, dans le cadre de son dispositif Preuve du Concept.

La radioimmunothérapie contre les synovialo-sarcomes

Tumeurs rares, les synovialo-sarcomes représentent 5 à 10 % de l'ensemble des sarcomes de tissus mous et 2 % de toutes les tumeurs malignes.

Ils apparaissent de manière prépondérante chez les adolescents et les jeunes adultes, entre 15 et 40 ans. Il n'existe actuellement aucun traitement autre que la chirurgie. Cette dernière est parfois associée à une chimiothérapie (doxorubicine, lifosfamide et trabectedine) pour les tumeurs dites de haut grade.

Cependant, même avec une bonne chirurgie initiale (dite R0), les patients atteints de synovialo-sarcomes rechutent dans 50 à 60 % des cas. Parmi ces patients en rechute, 40 % ont des métastases dont 80 % sont pulmonaires.

La médiane de survie de ces tumeurs est voisine de 12 mois au diagnostic de métastases. Des chercheurs de l'Université de Tokyo ont identifié l'homologue 10 du gène Frizzled (FZD10), comme nouvel antigène cible spécifiquement sur-exprimé dans les synovialo-sarcomes.

Afin de fournir une nouvelle approche d'immunothérapie, la société japonaise OncoTherapy Science Inc. a synthétisé, avec succès, un anticorps chimérique ciblant la protéine FZD10. L'étude préclinique dans laquelle l'équipe a utilisé un anticorps anti-FZD10 associé à de l'Yttrium-90 (90Y) a permis d'observer un effet anti tumoral de cet anticorps marqué.

Sur la base de ces résultats, l'étude clinique de phase I permettra de lancer le développement clinique d'une thérapie ciblée, développé par les laboratoires OncoTherapy Science France, pour les synovialo-sarcomes.

Cette thérapie s'appuie sur un concept innovant de radioimmunothérapie consistant à associer un isotope radioactif à un anticorps monoclonal qui va viser très précisément les cellules cancéreuses, grâce à une cible spécifiques, pour les détruire.

Un essai clinique de phase I : une première mondiale pour les synovialo-sarcomes

L'autorisation délivrée par l'AFSSAPS, le 13 octobre 2011, est une première chez l'Homme et pour ce type de cancer.

L'essai clinique mis en place est first-in-man, first-in-class. Il a démarré à Lyon, au Centre Léon Bérard, et permettra le développement d'un traitement innovant couplant l'anticorps anti-FZD10 à de la radiothérapie.

L'essai a démarré en janvier 2012 pour une période de 24 mois. 21 patients seront recrutés dans les 3 centres français coordonateurs du sarcome : le Centre Léon Bérard, l'Institut Gustave Roussy et l'Institut Bergonié.

Les premiers résultats sont attendus à la fin de l'année 2012. Si l'étude clinique de phase I montre une efficacité du traitement, l'essai de phase II pourrait être lancé en 2014.

L'essai bénéficie d'un financement via le dispositif "Preuve du Concept" du Cancéropole Lyon Auvergne Rhône-Alpes (projet Synfrizz).

Rappelons qu'en mai 2010, convaincue par la qualité du partenariat clinique et de l'accompagnement du dispositif "Preuve du concept", la société japonaise OncoTherapy Science Inc. a établi son unique filiale en région Rhône-Alpes, la société Laboratoires OncoTherapy Science France.

Ces résultats démontrent à la fois la portée des travaux de recherche du Professeur Yusuke Nakamura sur le génome humain, l'envergure internationale de l'expertise du Centre Léon Bérard et la pertinence du dispositif "Preuve du Concept" du CLARA dont l'objectif est d'accompagner le transfert des résultats de la recherche en cancérologie vers les patients.

En savoir plus

La mission du Cancéropôle CLARA est de fédérer la recherche pour lutter contre le cancer.

Basé en régions Auvergne et Rhône-Alpes, il tisse des liens permanents entre les académiques, les industriels et les cliniciens. Son action se traduit par la mise en œuvre de programmes de recherche ciblés faisant intervenir l'ensemble des acteurs luttant contre le cancer pour une meilleure efficacité et pour un transfert plus rapide des innovations vers les patients.

Pour cela, le CLARA possède de nombreux atouts :