Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

CHU de Lyon : le projet CESAME (Cerveau et Santé Mentale), une réponse aux préoccupations du "plan de prévention et d'accompagnement des personnes souffrant de troubles mentaux"

le 18 février 2011

Le projet lyonnais comme accélérateur de progrès

L'urgence de proposer des solutions adaptées au handicap et à la dépendance des patients souffrant de maladies mentales est au cœur de la feuille de route du projet d'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) CErveau et SAnté MEntale (CESAME). Suite à l'annonce du gouvernement, François Mauguière, chef de service à l'hôpital neurologique de Lyon et porteur du projet CESAME confirme cette volonté :

"Face au poids croissant que représentent les maladies mentales dans notre société, il y a urgence à créer un Pôle d'excellence qui réunit les maladies neurologiques et maladies psychiatriques sous une même bannière. La création de l'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) CErveau et SAnté MEntale (CESAME) serait, en ce sens, un véritable accélérateur de progrès et participerait de toute évidence au succès du plan qui sera prochainement mis en œuvre par les pouvoirs publics."

CESAME, une démarche médicale innovante

Pour répondre avec efficacité à cet objectif, les porteurs du projet CESAME ont privilégié une approche innovante qui fédère l'ensemble des compétences au profit d‘une médecine du cerveau à part entière :

  • psychiatrie,
  • neurologie,
  • psychologie,
  • pédiatrie,
  • gériatrie,
  • sociologie,
  • économie de la santé...

Elle appréhende le cerveau en tant qu'organe unique dans toutes ses dimensions, y compris "sociale". La démarche de CESAME vise à aborder les troubles mentaux comme des dysfonctionnements du cerveau. Elle ouvre ainsi de nouvelles voies thérapeutiques dans une perspective d'utilité directe au patient.

La remédiation, terme qui s'applique par extension aux procédures permettant de restaurer le fonctionnement normal de circuits neuronaux pathologiques ou de compenser une déficience fonctionnelle cérébrale, en constitue un exemple.

Le patient au cœur des préoccupations

Véritable moteur de la prévention et de l'accompagnement des personnes souffrant de troubles mentaux, cette démarche consiste à replacer l'humain, en l'occurrence le patient, au centre des préoccupations, en intégrant des problématiques liées à son environnement :

  • personnel,
  • familial,
  • social,
  • culturel,
  • institutionnel.

Le projet s'appuie sur des compétences internationalement reconnues et diversifiées. Largement soutenu par les mondes académique, hospitalier et industriel, le projet CESAME dispose de tous les atouts pour la création d'un pôle d'excellence hospitalo-universitaire apte à développer des solutions opérationnelles et des thérapeutiques innovantes rapidement transférables vers la pratique médicale.

En savoir plus

Candidat au programme "Investissements d'avenir" (Grand Emprunt), le projet lyonnais CESAME revendique un rapprochement entre les connaissances du cerveau, les maladies cérébrales et les activités mentales opérant ainsi une réelle ouverture des neurosciences à la santé mentale et à la société. Il fédère d’ores et déjà un tissu industriel désireux de s’associer à sa démarche de valorisation économique, avec un budget qui s’élève à 248 M€.