Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

CHU de Lyon : greffes de mains en soins courants à l'hôpital Edouard Herriot en 2013

le 21 mai 2013

5 doubles greffes de mains ont été réalisées à l'hôpital Edouard Herriot entre 2000 et 2009, dans le cadre d'un protocole hospitalier de recherche clinique (PHRC) associant les hospices civils de Lyon et la Clinique du Parc Lyon.

Avec un recul de 12 années, les résultats des patients greffés sont très encourageants et l'hôpital Edouard Herriot de Lyon peut désormais pratiquer des greffes de main en "soins courants" (et non plus seulement dans le cadre d'un PHRC).

Greffes de mains, un acte thérapeutique à part entière

"Les greffes de mains sortent lentement du domaine de la recherche pour devenir une option thérapeutique à part entière", se réjouit le Pr Lionet Badet, responsable de la coordination du programme, chirurgien à l'hôpital Edouard Herriot. "Nous allons pouvoir proposer cette option à davantage de patients. C'est un réel espoir pour les personnes amputées des avant-bras, qui en plus de dépendre d'autrui pour les gestes de la vie quotidienne sont souvent écartées de toute vie sociale et professionnelle."

Greffes de mains, une collaboration public-privé innovante

Depuis les premières interventions, l'organisation autour des transplantations de tissus composites s'est structurée. Au plan chirurgical elle repose sur une collaboration public-privé, matérialisée notamment avec la signature d'une convention entre les HCL et la Clinique du Parc Lyon - chaque institution apportant ainsi des ressources et des compétences au profit d'une activité de pointe.

Toutes les conditions ont été réunies pour que l'équipe lyonnaise - qui a réalisé le plus grand nombre de greffes de mains au monde ! - puisse dorénavant proposer cette prise en charge en soin "courant".

Un 6e patient a déjà été opéré en dehors du cadre de la recherche fin 2012.

En savoir plus

Une équipe lyonnaise pionnière pour les greffes de tissus composites

  • 1998 : 1re greffe mondiale d'une main
  • 2000 : 1re greffe mondiale bilatérale
  • 2005 : 1re greffe de visage, en collaboration avec le CHU d'Amiens

Perspectives

La recherche se poursuit dans le domaine des greffes composites. L'équipe lyonnaise (HCL - Clinique du Parc) a obtenu les autorisations pour la réalisation de 2 nouveaux PHRC :

  • un PHRC greffes de bras, pour 5 patients amputés au-dessus du coude,
  • un PHRC greffes composites et brûlures, pour 6 transplantations de mains et/ou de face chez des patients brûlés.