Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Centre Etoile : 1er avis de la Haute Autorité de Santé sur les traitements par ions carbone

le 29 mars 2010

La Haute Autorité de Santé vient de rendre son premier avis à propos des traitements par ions carbone tels qu'ils seront proposés par le Centre Etoile. Cet avis, considérant l'hadronthérapie comme une technique prometteuse, a fait suite à la saisine par l'ARH Rhône-Alpes, région où sera implanté en 2015 le centre national d'hadronthérapie. Retenu dans le cadre du Plan Cancer, ce centre unique en France, permettra de soigner chaque année 2 000 patients atteints de tumeurs difficilement curables avec les moyens actuels de traitement du cancer.

Le Centre Etoile et le Grand Lyon

Le centre Etoile est le 1er centre d'hadronthérapie en France. Le soutien du Grand Lyon au projet Etoile s'inscrit dans les priorités de la Communauté urbaine de Lyon en termes de développement et de rayonnement  de la filière santé. Le projet Etoile en sera, en lien avec le cancéropôle CLARA, un maillon structurant.

Situé au cœur du Bioparc de Lyon, Etoile s'inscrit pleinement dans la vocation de ce site dédié au développement économique et scientifique des sciences de la vie.

La Haute Autorité de Santé confirme l'intérêt de l'hadronthérapie

Dans son rapport transmis à la ministre, la Haute Autorité de Santé confirme l'intérêt de l'hadronthérapie pour le traitement de tumeurs principalement de la tête et du cou, et résistantes aux traitements conventionnels.

L'HAS relève que « l'état actuel des connaissances indique que les données cliniques sont encore préliminaires (…) mais l'hadronthérapie par ions carbone apparaît comme une technique prometteuse pour le traitement de certaines tumeurs non résécables ou radiorésistantes et entourées de tissus sains radiosensibles ».

Le projet Etoile se concrétise

Deux autres événements importants montrent que la mise en œuvre du projet Etoile se concrétise :

  • Le 18 décembre dernier, le Centre Etoile a fait l'acquisition d'un terrain au sein du Bioparc dans le 8ème arrondissement de Lyon, sur lequel sera construit le centre national de soins et de recherche.
  • Le Centre Etoile participera à l'exposition universelle de Shanghai au sein du pavillon de la Région Rhône-Alpes dans le cadre de la semaine « Santé » du 2 au 5 juin 2010.

 

Qu'est-ce que l'hadronthérapie ?

L'hadronthérapie est une forme de radiothérapie fondée sur l'utilisation de faisceaux d'ions carbone produits par un équipement de haute technologie. Les performances balistiques et biologiques exceptionnelles de cette technique permettent un traitement plus efficace de certaines tumeurs. La France est une des pionnières dans ce secteur à l'interface entre la physique nucléaire et la médecine, mais a récemment pris du retard sur l'Allemagne et le Japon qui ont déjà traité plus de 5 000 patients.

En attendant l'ouverture du Centre, prévue en 2015, une action concertée entre la Haute Autorité de Santé, l'INCa et la Caisse Nationale d'Assurance Maladie va être proposée pour assurer l'envoi de patients vers les Centres étrangers.

La sélection des patients et leur prise en charge s'effectuera via le réseau OMéRRIC (Organisation Médicale du Recrutement en Radiothérapie par Ions Carbone), émanation d'Etoile. Cette démarche est préparée par des études épidémiologiques et la constitution d'un observatoire qui permettra de suivre tous les patients et d'évaluer les résultats.

Le Plan Cancer et le Centre Etoile

Le Plan Cancer a retenu le Centre Etoile comme centre national de recherche et de traitement par hadronthérapie. Initié par cinq institutions hospitalières rhônalpines (les Centres hospitalo-universitaires de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, le Centre Léon Bérard de Lyon et l'Institut de Cancérologie de la Loire) sous l'impulsion de l'Agence Régionale d'Hospitalisation Rhône-Alpes, le projet Etoile a reçu le soutien unanime des collectivités territoriales, notamment le Conseil Régional de Rhône-Alpes, le Conseil Général du Rhône, et le Grand Lyon.

Etoile participera activement à court terme à la structuration nationale de la recherche en hadronthérapie, qui permettra d'associer tous les organismes de recherche intéressés. Actuellement, le Centre Etoile travaille étroitement avec le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes, avec l'Université Claude Bernard Lyon I qui pilote depuis dix ans le Programme Régional de Recherche en Hadronthérapie, et est en passe de devenir membre du pôle de compétitivité Lyon Biopôle.

Etoile répondra aux appels d'offres prévus dans le cadre des investissements d'avenir éligibles au grand emprunt national, notamment sur l'enveloppe dédiée aux grands équipements.

Une fois les ultimes arbitrages obtenus, le Centre Etoile permettra de traiter 2000 patients chaque année et offrira une plateforme de recherche avancée pour des équipes de chercheurs publics et des industriels. En outre, de nombreuses retombées de ces recherches-développement dans le domaine des biotechnologies favoriseront des productions à haute valeur ajoutée et la création d'emplois très qualifiés.