Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Biovision 2017 : signature d'un protocole d'accord entre l'école vétérinaire de Lyon et la faculté de médecine vétérinaire de Boston

le 13 avril 2017

Votre territoire continue de tisser des liens avec Boston. L’occasion de découvrir de nouvelles opportunités pour votre croissance à l’international.

La 12e édition de Biovision, le forum mondial des sciences de la vie, a été l’occasion de la signature d'un partenariat entre deux entités de Lyon et Boston. Il concerne le monde vétérinaire avec la signature d’un protocole d’accord entre l’école vétérinaire de Lyon et la faculté de médecine vétérinaire de Boston.

Un accord sur plusieurs points

L’accord de partenariat signé en avril 2017 porte sur plusieurs thématiques : formation vétérinaire, recherche et échanges entre professeurs. Il va permettre aux professionnels de ces deux cliniques universitaires d’enseignement vétérinaire reconnues internationalement de développer le concept de santé globale sur leurs campus. Il vient surtout renforcer encore un peu plus les liens entre Lyon et Boston dans le domaine des sciences de la vie et des biotechnologies.

L’excellence lyonnaise reconnue

Si ce protocole d’accord a pu être signé, c’est parce que l’école vétérinaire de Lyon (VetAgro Sup) a récemment obtenu un label le permettant, en l'occurrence l’accréditation américaine AVMA. Un label de qualité que l’école lyonnaise est désormais l’une des rares en Europe à détenir, avec Utrecht (Pays-Bas) et trois universités britanniques.

La santé animale, secteur phare des sciences de la vie à Lyon

La santé animale, c’est 5 % des emplois du secteur des industries de santé régionales avec une douzaine de sites industriels implantés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Sur le Biodistrict de Lyon Gerland en particulier, le laboratoire de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, exerce son activité dans les domaines de la santé animale, de la résistance aux antibiotiques, de l’hygiène alimentaire et de la santé des végétaux.

À lire aussi