Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Aide à la modernisation de l'hôtellerie indépendante dans le Grand Lyon : appel à projets 2017

le 1 février 2017

Hôtelier indépendant, nous nous engageons à vos côtés pour rénover ou moderniser votre établissement. Répondez à l'appel à projets 2017 "Aide à la modernisation de l'hôtellerie indépendante dans le Grand Lyon" pour bénéficier d'une subvention et renforcer votre compétitivité.

La Métropole de Lyon et la Chambre de commerce et d'industrie Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne lancent, le 1er février 2017, un appel à projets à destination des hôteliers indépendants du territoire désireux de moderniser leur établissement. À la clé ? Une subvention correspondant à 25 % des travaux programmés.

Renforcer sa compétitivité et améliorer son offre

Renforcement de la compétitivité et amélioration de la qualité de l'offre hôtelière : voilà les deux enjeux majeurs de cet appel à projets pour les hôteliers indépendants.

L'objectif est aussi de maintenir un parc d'hébergements hôteliers indépendants variés et de conforter l'attractivité touristique du territoire en améliorant l'expérience client. En effet, cette (re)valorisation des établissements hôteliers de la métropole lyonnaise est indispensable afin de faire face à une concurrence accrue à l'échelle locale et internationale.

La rénovation et la modernisation, une priorité du territoire

La modernisation de l'offre hôtelière est un axe majeur du Schéma de développement de l'hébergement touristique 2016-2020, qui détermine les axes stratégiques et les actions à mettre en œuvre pour accompagner le développement de l'offre d'hébergement touristique. C'est un enjeu essentiel notamment pour les hôtels indépendants, qui représentent 32 % des 14 623 chambres que compte le parc hôtelier de l'agglomération lyonnaise en 2015.

Qui est concerné par l'appel à projets 2017 ?

Pour postuler, vous devez :

  • diriger un établissement hôtelier indépendant ;
  • être implanté(e) sur le territoire de la Métropole de Lyon ;
  • réaliser un chiffre d'affaires annuel moyen de moins de 2 millions d'euros sur les 2 derniers exercices comptables ;
  • respecter "la règle des minimis" concernant les aides publiques ;
  • viser un classement de 2 étoiles minimum à la fin des travaux ;
  • proposer un projet de rénovation permettant de gagner en qualité.

Quelles sont les dépenses éligibles ?

Sont concernés par cet appel à projets :

  • toutes les dépenses d'investissement permettant une rénovation de l'établissement : sols, murs, sanitaires, ascenseur, électricité, plomberie, chauffage, climatisation, isolation phonique et thermique, fenêtre, toiture, façades, etc. ;
  • les travaux de rénovation et d'agrandissement, sous réserve qu'ils soient indispensables à la qualité du projet global et ne dépassent pas 5 chambres supplémentaires ;
  • les travaux permettant de rendre l'établissement accessible en application de la loi n°2005-102 du 11 février 2005, uniquement dans le cadre d'un projet global d'aménagement ;
  • les équipements complémentaires (piscine, spa, etc.), uniquement dans le cadre d'un projet global d'aménagement.

Quel est le montant de la subvention ?

La dépense subventionnable par projet est plafonnée à 170 000 euros HT.

Compte tenu du taux de subvention de 25 %, la subvention par projet est plafonnée à 42 500 euros HT.

Quand et comment répondre à l'appel à projets 2017 ?

Vous avez jusqu'au mardi 2 mai 2017 à 16 heures pour répondre à l'appel à projets 2017 "Aide à la modernisation de l'hôtellerie indépendante dans le Grand Lyon" et déposer votre dossier.

La Chambre de commerce et d'industrie Lyon Métropole vous accompagnera dans le montage de votre dossier.

Quel est le calendrier de l'appel à projets 2017 ?

  • 1er février 2017 : lancement de l'appel à projets
  • 2 mai 2017 : clôture de la réception des dossiers
  • Juin 2017 : commission permanente d'attribution désignant les lauréats
  • Juillet 2017 : notification des candidats
  • À partir d'août 2017 : versement des aides sur factures acquittées

A lire aussi